Aller au contenu principal

HPP Centre met les «  hautes pressions hydrostatiques  » à Contres

Mercredi 29 mai, l’inauguration de l’Agroparc du pôle agroalimentaire Food Val de Loire, à Contres, a été l’occasion de découvrir la toute première entreprise implantée  : HPP Centre.

Une bonne soixantaine de personnes se sont réunies le 29 mai pour inaugurer l’Agroparc de Contres, qui réunit des entreprises industrielles, artisanales et tertiaires de l’agroalimentaire, dont la toute première maison du village  : HPP Centre.

Créée au sein du pôle agroalimentaire Food Val de Loire, l’objectif de cette zone d’activité «  s’inscrit dans une démarche de préservation des savoir-faire en matière de développement agroalimentaire en garantissant une production de qualité et une traçabilité des produits alimentaires  », assure le président de la Région François Bonneau, qui a rappelé que le secteur agroalimentaire en région Centre-Val de Loire compte plus de 300 entreprises, qui emploient plus de 12 200 salariés et génèrent un chiffre d’affaires à l’export de 1,4 milliard d’euros.

Construit par la communauté de communes du Val de Cher controis, un nouveau bâtiment de 850 m2 accueille depuis ce début d’année la jeune société HPP Centre.

Lauréate du Réseau Entreprendre Val de Loire, HPP Centre a pour «  vocation d’accompagner les transformateurs agroalimentaires dans le développement ou l’adaptation de leurs produits en misant sur la technologie des hautes pressions  ».

C’est aujourd’hui l’unique prestataire de la région à disposer d’un procédé basé sur les hautes pressions hydrostatiques, une technologie qualifiée de «  douce pour des innovations fortes  », selon le chef d’entreprise Yves Parvanchere.

Son activité consiste à traiter par hautes pressions et à froid les denrées alimentaires déjà emballées pour obtenir l’équivalent d’une pasteurisation à froid (également appelé pascalisation).

Ce procédé — dans l’eau et sous une pression de 6 000 bars — ne modifie ni le goût, ni la texture, ni la qualité des aliments, tout en allongeant la durée de conservation des produits jusqu’à trois fois plus que les méthodes de conservation traditionnelles.

«  En plus de garantir la sécurité alimentaire (élimination des bactéries pathogènes, levures, moisissures), de conserver la qualité nutritionnelle (vitamines) et sensorielle (arôme) tout en allongeant la durée de vie des produits, ce procédé permet également de réduire le sel et de supprimer les conservateurs  », complète sa femme et associée, Muriel Parvanchere.

Indirectement, les hautes pressions hydrostatiques permettront «  d’étendre le rayon d’action de commercialisation, d’accéder à l’export, de réduire les pertes en magasin, de lisser la saisonnalité, d’optimiser les plannings de production et logistique  ».

Avec cet investissement de 1,3 million d’euros, Yves et Muriel Parvanchere souhaitent «  apporter une réponse aux entreprises désireuses de s’inscrire dans la tendance de la naturalité  : circuits courts, clean label, bio…  ».

Doriane Mantez

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité