Aller au contenu principal

Huit futurs salariés agricoles débutent leur formation

Les stagiaires de la formation au Certificat de qualification professionnelle de conducteur d’engins agricoles qualifié sont sur les bancs de La Saussaye jusqu’en juin.

Ils sont huit cette année à se lancer dans la formation au Certificat de qualification professionnelle (CQP) de conducteur d’engins agricoles qualifié, dispensée au CFPPA de La ­Saussaye.

Placés sous la houlette de Didier Porcher — aidé par Laurent Lemery, Kevan Convenant, Jean-Charles Jubert et Alain Fremin —, ils ont 651 heures et 8 semaines de stage pour parfaire leur formation. Si tout se passe bien, ils seront sur le marché du travail en juin.

Si chacun a un profil et un parcours différent, tous sont motivés pour prendre ce virage dans leur carrière et ont déjà une expérience des métiers de la terre.

Ainsi Jérôme a travaillé dans l’élevage. Mickaël a été saisonnier. Grégory a travaillé pour un semencier. Ancien militaire, Patrick a été employé comme chauffeur dans une entreprise de travail agricole. Benjamin a attrapé le virus aux côtés de son père dans une moissonneuse. Guillaume a travaillé en polyculture. Quant à Pedro, il souhaite mettre à profit en Angola tout ce qu’il aura appris ici.

Hervé Colin

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Des mesures de restrictions de l’usage de l’eau entrent en vigueur le 15 juillet
En pleine vague de chaleur, la préfecture d'Eure-et-Loir a décidé ce mercredi de restreindre l’usage de l’eau. Des mesures…
Vendredi 8 juillet, à Garancières-en-Beauce. Dans le cadre de l'entraide, Pascal Laya bat la parcelle de colza d'un ami.
L'Eure-et-Loir vit au rythme de la moisson
Depuis le début du mois, la pluie a cédé la place au grand bleu, la moisson bat son plein en Eure-et-Loir. Quelques tours de…
En attente de la fin des travaux, Nicolas Baptiste prépare déjà certaines ­productions.
Une ferme aquaponique s’installe dans le Loiret
Installé à Châtillon-Coligny depuis le 1er novembre dernier, Nicolas Baptiste lance sa propre ferme d’aquaponie baptisée Ferme…
Début juillet à Saint-Martin-en-Bière (Seine-et-Marne).
Moisson : la belle surprise du colza tandis que les protéines décrochent dans les blés
En Île-de-France, la moisson s'est enclenchée précocement, dès le 15-20 juin dans certains secteurs. Grâce à des conditions…
Eau : le préfet annonce de nouvelles mesures de restriction
Le préfet d'Eure-et-Loir, Françoise Souliman, a organisé une rencontre avec la presse le 13 juillet, puis le 20 juillet, à…
Le 21 juillet, à Saint-Germain-le-Gaillard. Pas de pluie, pas de pression. Une quinzaine de jours de travail auront permis de venir à bout de la moisson en Eure-et-Loir cette année.
Une récolte finalement meilleure que prévue en Eure-et-Loir
En dépit d'une certaine hétérogénéité, globalement qualité et rendements sont au rendez-vous de la récolte cette année en Eure-et…
Publicité