Aller au contenu principal

Immobilier : la crise dure

La chambre des Notaires d’Eure-et-Loir a communiqué son bilan du marché de l’immobilier.

La conjoncture du marché de l’immobilier eurélien sur ces derniers mois est caractérisée par un faible volume de transaction, des prix plutôt stables sur Chartres et son agglomération, en baisse ailleurs. Pour la chambre des Notaires d’Eure-et-Loir, qui communiquait le 18 septembre sur ce bilan : « Nous n’avons pas encore touché part/out le fonds de la piscine. » Certes la situation s’améliore sur Chartres et son agglomération avec une faible hausse (+1,1 %) du prix au mètre carré médian, mais elle se dégrade encore ailleurs, dans le Perche (-4,2 %) et dans le Dunois notamment.

Dans leur bilan, les notaires ont relevé que dans ce contexte, il se vendait peu de terrains à bâtir. Autre fait marquant, le budget des acquéreurs tend à diminuer et souvent, l’emprun doit tout couvrir. Sur ce point, si les banques prêtent toujours et à un taux historiquement bas, elles durcissent leurs critères. Le nombre de ventes qui achoppent pour cette raison augmente. Enfin, logiquement, les promoteurs ne lancent pas de projets en ce moment.
Mais tout ceci ne concerne pas les terres agricoles. Dès qu’un lot est à vendre, il y a des dizaines d’acquéreurs potentiels qui se manifestent — « et ils sont solvables », témoignent les notaires. De fait, les prix grimpent allègrement, jusqu’à quinze mille euros l’hectare si elles sont libres. « La Safer n’agit plus sur notre secteur, il n’y a plus de régulation », a pointé Me Emmanuel Ronzier, notaire à Senonches. Cet emballement du marché vaut également pour les parcelles boisées.

H. C.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité