Aller au contenu principal

Inauguration de l’extension du laboratoire du centre d’évaluation biologique

Philagro France a reçu ses investisseurs japonais jeudi dernier à Baccon.

Jeudi dernier, Philagro France et ses trois investisseurs japonais, Sumitomo Chemical Company, Nissan Chemical Industries et Nihon Nohyaku Company se sont réunis à Baccon pour inaugurer le nouveau laboratoire du centre d’évaluation biologique. Cette extension va permettre d’accueillir un plus grand nombre de chercheurs japonais résidents afin de travailler en collaboration avec les chercheurs français. L’objectif étant de tester de nouvelles molécules pour proposer des modes d’actions contre les maladies, mauvaises herbes, insectes…

Collaboration avec les chercheurs japonais

Durant la journée de rencontre, Léon Lenglin, directeur général de Philagro, est revenu sur les 22 années de l’entreprise sur le marché français. «Philagro est un acteur reconnu sur le marché de la protection des plantes. L’extension de notre laboratoire ici à Baccon, va permettre de collaborer avec plus de chercheurs japonais et nous devons aussi le voir comme une opportunité de rencontre. Le marché de la protection des plantes est indispensable et a besoin d’innovation » explique le directeur en discours inaugural. «Il ne faut pas oublier que bientôt nous aurons 9 milliards de personnes à nourrir sur Terre».

Ieaki Takeda, représentant l’Ambassade du Japon en France a précisé que la France était la 6e destination des investisseurs japonais. «La France est un pays très attractif mais il est difficile d’y investir. C’est seulement la 6e destination pour les japonais, après la Suède. La France et le Japon ont une valeur commune, chacun croit en la science et aux nouvelles technologies afin de favoriser les conditions de vies. Nous avons un partenariat d’exception» précise-t-il dans un français quasi parfait.

La grande force de Philagro, c’est que le centre travaille non seulement sur champs mais aussi en laboratoire. Cela permet d’effectuer des tests plus précis. Philagro a posé ses valises à Baccon car c’est un point stratégique. Ici, le climat et la terre permettent non seulement de réaliser des céréales mais aussi des légumineuses ou encore de la vigne.

500 000 € d’investissements...

... Voir l'article complet dans notre édition papier du 10 juillet 2015.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité