Aller au contenu principal

Prévention
Incendies : le Sdis lance l’Ordre départemental d’opérations

L'été arrive à grand pas et est même déjà là en ce qui concerne la météo. Pour prévenir les départs de feu dans les parcelles, le commandant Thomas Flamant, officier de sapeur-pompier au Sdis* du Loiret, rappelle les mesures prises dans les casernes.

© A.B. - Archives Horizons

Avec 730 départs de feu de végétation et plus de 1 115 hectares brûlés, l’année 2019 détient le triste record de ces dix dernières années. La journée du 25 juillet, particulièrement dévastatrice, a été le témoin de multiples départs de feu, notamment dans les communes de Manchecourt, Pressigny-les-Pins, Tigy et Châteauneuf-sur-Loire. Trois habitations ont été entièrement brûlées au cours de cette journée. En réaction, le Sdis* du Loiret a mis en place, dès l’année suivante, l’Ordre départemental d’opérations relatif aux feux de forêts et d’espaces naturels. Ce dispositif permet, en fonction du niveau de risque, le prépositionnement des véhicules et la mobilisation des personnels dans les centres d’incendie et de secours, ainsi que le renforcement du centre opérationnel situé à Semoy.

515 pompiers spécialisés

Dans le Loiret, 515 sapeurs-pompiers sont spécialisés pour réagir aux feux de forêts et d’espaces naturels (surfaces agricoles, friches, prairies, jachères, etc.). C’est le cas du commandant Thomas ­Flamant : « Chaque sapeur-pompier possède, en plus de ses fonctions technico-­administratives pour un sapeur-pompier professionnel, un emploi opérationnel lui permettant d’intervenir sur tous types d’incendies, secours routier ou d’urgence à la personne, etc. Il peut être aussi formé à une spécialité comme la lutte contre les feux de forêts et d’espaces naturels ».

Depuis le 15 juin, le Sdis a de nouveau déclenché l’Ordre départemental d’opérations, jusqu’au 15 septembre.

63 véhicules dédiés à la lutte contre ces feux sont répartis sur l’ensemble du département. « Le nombre de départs de feu est le plus important au mois de juillet, durant les moissons, souligne le commandant Thomas Flamant. Les véhicules et les sapeurs-pompiers sont alors disposés dans les casernes des secteurs à risque, établis grâce à des indicateurs fournis par Météo-France. Lors d’une alerte, nous constituons un groupe d’intervention de dix-huit personnes et de quatre véhicules, commandé par un officier pour une attaque rapide et massive du feu ».

Réveil des consciences

En 2020, grâce notamment aux efforts de prévention et de préparation opérationnelle du Sdis et des agriculteurs loirétains, le nombre de départs de feu a diminué, passant de 730 en 2019 à 612. Les superficies brûlées ont quant à elles significativement baissé, passant de 1 115 hectares à 570 hectares. « 2019 a réveillé les consciences collectives, précise le sapeur-pompier. Le Loiret est dorénavant soumis à d’importants feux de végétation comme l’arc méditerranéen. Nous connaissons des phases de sécheresse de plus en plus intenses et les prochaines années ne vont pas aller en s’améliorant ».

Outre la mise en œuvre de l’Ordre départemental d'opérations, le Sdis et le monde agricole et forestier ont créé un partenariat serré. « Lorsqu'un niveau de risque est élevé, nous échangeons régulièrement avec les représentants du monde agricole afin d'anticiper la tension opérationnelle et adapter les dispositifs. » Une demi-journée de sensibilisation est également organisée annuellement avec la FNSEA 45 à l'approche des moissons. Cette année, la rencontre aura lieu mardi 21 juin à ­Guigneville (voir ci-dessous).

+ d'infos

Inscrivez-vous à la demi-journée de sensibilisation avec le Sdis* auprès d'Adrien Van Ronsele, chargé de mission relation et territoires à la FNSEA 45, au 07.82.70.13.40.

Prévenir les incendies de récolte

Le Sdis 45* et la profession agricole organisent une réunion d’information sur les bons gestes à adopter pour éviter les départs de feu dans les champs lors des récoltes.

À l’approche de la saison estivale, les feux de culture menacent les exploitations. Il est indispensable de savoir réagir. Pour cette raison, en étroite collaboration avec le Sdis 45*, la FNSEA 45, la MSA Beauce-Cœur de Loire, les JA 45 et la chambre d’Agriculture proposent une matinée de sensibilisation pour savoir identifier les causes de propagation et les moyens de lutter contre le feu avec des démonstrations d’engins de lutte anti-incendie.

Pour ne plus voir d’incendies dévastateurs, pour protéger ses cultures et son matériel et surtout sauver des vies, une réunion d’information est organisée mardi 21 juin de 9 heures à midi à Guigneville, 2 rue Saint-Jacques. Ce sera l’occasion également de mettre en place des actions coopératives entre agriculteurs et pompiers.

FNSEA 45


*Service départemental ­d'incendie et de secours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité