Aller au contenu principal

Communication
Instagram, la nouvelle vitrine de vos produits fermiers

La première session de formation à Instagram, organisée par la chambre d'Agriculture de région Île-de-France, a été fort appréciée des stagiaires.

Une dizaine d’agriculteurs ont participé à la première formation Instagram proposée par la chambre d’Agriculture de région Île-de-France.

Une première réussie ! Si beaucoup venaient avec de l’appréhension sur ce réseau social, tous sont repartis convaincus. Instagram, ce n’est pas que pour les jeunes et pour les « influenceurs ».

Cet outil de communication est accessible à tous et permet même de libérer sa créativité en mettant en avant ses produits fermiers. Les animatrices Pauline Le Bournot et Claire Masson ont introduit la journée par une présentation de ce réseau social et surtout par une chose essentielle à retenir : « l’image est plus forte que les mots ».

Il est donc important de maîtriser l’outil, mais il est important aussi de se faire plaisir dans la réalisation des photos et dans l’animation de son compte, pour pouvoir attirer les consommateurs.

Cette formation est donc idéale pour se familiariser avec Instagram et définir sa cible, sa thématique, le message que l’on souhaite partager.

Mais on apprend aussi comment mettre en scène et valoriser ses produits en toutes circonstances, dans une boutique, lors d’un évènement, dans son processus de fabrication ou bien dans notre quotidien.

Comme l’atteste Charline Corman qui a participé à cette journée, « la formation proposée par la chambre d'Agriculture de région Île-de-France est une belle opportunité pour pouvoir se recentrer sur ses objectifs. En effet, au milieu d’une vie agricole qui nous permet peu de recul, quelle chance de pouvoir se concentrer sur une communication positive ! »

Cette journée, bien rythmée, n’est pas un simple exposé puisque les participants ont pu mettre en pratique les acquis en créant leur compte en direct, apprendre à interagir entre eux via ce réseau social et bénéficier de l’expérience de producteurs déjà présents sur Instagram, grâce à leur témoignage.

Charline Corman affirme que « cette journée a permis de découvrir différents biais et méthodes professionnelles pour se perfectionner sur les réseaux sociaux ».

Forte de cette première édition, une nouvelle date de formation pourrait être proposée à l’automne.

Renseignements

Pour recevoir des informations ou demander à participer à la prochaine session, n’hésitez pas à contacter Pauline Le Bournot : pauline.lebournot@idf.chambagri.fr

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité