Aller au contenu principal

InterLoire : « Une appellation touraine qui blanchit »

L’enjeu majeur, pour l’appellation touraine est de retrouver les rendements pour approvisionner les marchés et de réapprovisionner les stocks, selon Benoît Stenne, le directeur d’InterLoire.

Le 8 septembre à Montrichard. Benoît Stenne, le directeur de l’interprofession des vins de Loire, dresse un bilan des sorties de chais en 2013-2014 pour l’appellation touraine.
Le 8 septembre à Montrichard. Benoît Stenne, le directeur de l’interprofession des vins de Loire, dresse un bilan des sorties de chais en 2013-2014 pour l’appellation touraine.

Benoît Stenne, le directeur d’InterLoire, a fait le point sur la commercialisation des vins de l’AOC touraine. C’était le 8 septembre, à l’occasion de l’assemblée générale de l’appellation et de ses dénominations.

Il a proposé un bilan provisoire des sorties de chais, c’est-à-dire des ventes de la viticulture. En tout, 224 000 hectolitres sont sortis de chais lors de la campagne 2013-2014 : « on est dans la moyenne des cinq dernières années », commente Benoît Stenne. Il parle d’ « une appellation touraine qui blanchit ». Tandis que la sortie de vins rouges connaît « une baisse sensible », celle des blancs est en hausse : « 2013-2014 est la meilleure campagne de commercialisation des touraine blancs depuis dix ans, avec 126 000 hectolitres. C’est 56 % des sorties de chais de l’appellation, contre 40 % en 2004-2005 ».
Le directeur annonce un stock à la propriété « au plus  bas » pour l’appellation : trente mille hectolitres au 31 juillet. « Le cours du vrac est en progression », ajoute-t-il. Les vins de l’AOC touraine ont progressé à l’export : « +35 % en dix ans ». Le touraine blanc est « produit phare à l’export », en particulier au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et aux Etats-Unis. Benoît Stenne poursuit : « le marché est en développement pour les fines bulles et les blancs, on assiste à une baisse des ventes sur rosés et rouges ». Et de conclure : « l’enjeu majeur, pour l’appellation va être de retrouver les rendements pour approvisionner les marchés. Il est aussi nécessaire de réapprovisionner les stocks ».

L. S.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité