Aller au contenu principal

Magazine
Isabelle et Valérie, les bienfaisantes

Amies dans la vie, Isabelle et Valérie ont aussi décidé de s'associer au travail. Fin 2020, elles se sont lancées dans la production de légumes lacto-fermentés sous le nom des Bienfaisantes.

© M.G

Prenez des légumes locaux et de saison, transformez-les en légumes lacto-fermentés mariés de façon astucieuse avec des épices et des aromates, conservez le tout au frais afin de garder la vitalité des légumes en évitant la pasteurisation. Vous obtenez un « super-aliment » qui renferme une importante quantité de nutriments, vitamines et probiotiques et que proposent, depuis près d'un an, Isabelle et Valérie, sous le nom des Bienfaisantes.

À l'origine pourtant, tout les sépare. Isabelle Allezy est fille d'agriculteurs euréliens. Élevée à la ferme, elle a « grandi avec les légumes du potager » et a suivi des études de biologie végétale avant de travailler pour un semencier. Valérie Mel est, elle, plutôt une fille de la ville. Son univers, c'est Paris et son métier d'avocate en droit de la santé, qu'elle a exercé pendant quinze ans. Et puis, en 2020, alors qu'elles se connaissent depuis quelques années via une association de potagers, les deux femmes souhaitent donner une autre tournure à leur vie professionnelle. « Plus de sens, plus d'actions, l'envie d'entreprendre… », résument celles qui, à peine l'idée des légumes lacto-­fermentés émise, ont candidaté au Sprint, un programme d'accompagnement proposé par le Parc naturel régional de la Haute vallée de Chevreuse.

« Notre idée a remporté de suite l'adhésion, sourient les entrepreneuses. Les légumes lacto-fermentés souffrent d'une image vieillotte et un peu austère en termes de goût. Nous sommes de vraies épicuriennes et il est hors de question de se forcer à consommer des aliments sous prétexte que cela est bon pour la santé, car cela ne tient qu'un temps. Nous avons créé des recettes fraîches et savoureuses qui peuvent facilement s'intégrer dans notre alimentation quotidienne ».

Quatre recettes — toutes labellisées Île-de-France Terre de saveurs et bio — sont nées pour le moment : carotte-ail-cumin, chou blanc-­citron-gingembre, betterave-graines de coriandre et « ­Kimchic » en rapport avec le met traditionnel coréen kimchi à base de chou lacto-fermenté et de piment. Toutes les recettes sont établies avec des légumes issus de la production maraîchère bio de Xavier Dupuis, installé aux Mureaux (Yvelines), et les produits sont distribués dans les épiceries fines et magasins bio locaux tels que la Jardinerie de Chevreuse, le Comptoir du vrac à Rambouillet ou la Bergerie nationale. « Nous tenons beaucoup à cet aspect local de la récolte à la distribution », insistent les deux jeunes femmes qui ont entamé des travaux dans un local de Rambouillet afin d'y installer leur futur laboratoire de production. À l'avenir d'autres recettes verront le jour, comme des tartinables ou des bâtonnets apéro « pour continuer à démocratiser le légume lacto-fermenté ». Les deux entrepreneuses prévoient aussi des ateliers pour apprendre aux amateurs à faire eux-mêmes leurs légumes. Un site Internet est également en cours de création ­(www.­lesbienfaisantes.com) où figureront des recettes pour intégrer les lacto-fermentés à l'alimentation de tous les jours.

Dates

Novembre 2020 : naissance du projet.
Janvier 2021 : début de la ­production.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité