Aller au contenu principal

JA 41 : cap sur la transmission !

Camille Lecomte a présidé le 3 février à Fontaine-les-Coteaux, la première assemblée générale de son mandat sur le thème de la transmission.

C’est devant 80 personnes que s’est déroulée la 56e assemblée générale Jeunes agriculteurs (JA) du Loir-et-Cher, présidée par Camille Lecomte, vendredi 3 février à Fontaine-les-Coteaux.

La matinée en huis-clos a été consacrée à la visite du Gaec de la Poulinière à Savigny-sur-Braye, guidée par Joël Briant, l’un des associés, et David Liautard, conseiller de gestion.

Cette exploitation laitière « robotisée » était en lien avec le thème de la transmission puisque les gérants sont en recherche de repreneurs.

L’après-midi, pour la séance publique, les responsables JA de chaque filière ont présenté la conjoncture et évoqué les projets pour l’année à venir.

« On a l’impression de ne plus avoir la main sur la filière » s’est inquiété Matthieu Haudebert (bovins lait). Josselin Ragot (viticulture) a, lui, déploré l’absence d’accord entre fermiers et propriétaires sur le prix du fermage. Grégory Beaufort (installation) a évoqué « la » victoire syndicale 2016 : la création d’une modulation « modernisation-reprise » de la Dotation jeunes agriculteurs, qui remplace les prêts bonifiés.

Une table ronde était ensuite organisée sur le thème : « Transmettre à un jeune : on a tous à y gagner ! », avec quatre intervenants : Elie Barbereau (Safer), Sébastien Bourbon (Crédit agricole), Jérôme Brinet (Cerfrance) et Julien Caillard (JA national).

Tout au long des échanges, les intervenants ont rappelé l’importance d’anticiper la transmission « cinq à dix ans à l’avance » et ont mis l’accent sur l’accompagnement du cédant et du repreneur, par différents acteurs dont les compétences se complètent.

Sébastien Bourbon a conseillé aux cédants de réfléchir à l’investissement du matériel dix ans avant la transmission, et de diversifier leur patrimoine.

La définition d’« agriculteur actif » a elle aussi fait parler. « À JA, notre souhait est que les agriculteurs ne puissent pas cumuler aides Pac et retraite » a expliqué Julien Caillard, « cela implique une revalorisation des retraites ».

Pascal Cormery, président de la MSA, a rappelé que « tant qu’il n’y aura pas de revenus, il sera compliqué de faire bouger les retraites ». Sans parler de la fiscalité française « inadaptée au milieu agricole ».

Pour Florent Leprêtre, président de la FDSEA 41, il est nécessaire que les cédants « qui ont construit un outil pendant toute leur vie » puissent en toucher quelque chose.

Enfin la sénatrice Jacqueline Gourault a évoqué l’aspect psychologique du sujet, avec la difficulté des « terriens » de se séparer de leur héritage.

En conclusion de l’assemblée générale, la conseillère régionale Isabelle Maincion a rappelé que l’agriculture loir-et-chérienne était un atout qu’il fallait valoriser, et a évoqué le projet d’expérimentation de restauration hors domicile local du Département.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité