Aller au contenu principal

Portrait
Jacques Lecomte, le bois dans l'âme

Ancien menuisier-charpentier, Jacques Lecomte s'adonne désormais à sa passion, le tournage sur bois, et tire de magnifiques objets de toutes les matières possibles.

Installé dans son petit atelier niché dans le bas de son pavillon, au cœur du village de Tréon, dans le Thymerais eurélien, Jacques Lecomte se livre depuis qu'il est à la retraite à une passion dévorante, le tournage sur bois.

Et celle-ci ne date pas d'hier : « Avant, j'étais menuisier-charpentier. Dans l'entreprise où j'ai commencé à 14 ans, il y avait le patron, un compagnon et moi, l'arpette. Nous faisions beaucoup de bois tourné mais il n'y avait que le patron qui avait le droit de toucher au tour, c'était son truc à lui, son jouet. Moi j'y voyais quelque chose de magique et je me suis juré qu'un jour j'en aurai un ».

Cadeau de retraite

Ce désir d'enfant sera comblé par sa femme qui lui offre la machine de ses rêves le jour de sa retraite.

Depuis, il n'arrête plus de tourner. « J'aime avant tout voir un objet se dessiner sous la gouge et prendre parfois une forme inattendue, reconnaît l'artisan. J'oriente l'outil en fonction de l'humeur du moment ».

Il n'y a pas de copieur sur son tour, il ne fait que des pièces uniques et se laisse guider par son imagination : « Je préfère prendre mon temps, réfléchir et faire de la création ».

Entre la poupée mobile et la poupée fixe de sa machine, passent toutes les essences de bois : « Des paysagistes ou des bucherons m'en donnent. Parfois, juste en voyant un morceau de bois je sais ce que je vais faire. Quand le bois est moche, abîmé, je sais que si je fais un fruit, il sera beau ».

Ce qu'il aime aussi, ce sont les odeurs : « Des parfums se dégagent de certaines essences, le bois de rose sent la rose, le bois de violette sent la violette… ».

Si Jacques Lecomte tourne beaucoup de bois, il utilise aussi des matières plus exotiques comme la corne de zébu ou de phacochère, la résine, le téflon, la pomme de pain, voire les os du pot-au-feu… De cette matière il fait toutes sortes d'objets, de la toupie au coupe-papier en passant par des objets de décoration, des boîtes ou des pendules de radiesthésiste.

Mais sa spécialité ce sont les stylos, il en a produit des dizaines de modèles tous plus réussis les uns que les autres.

Transmettre son virus

Aujourd'hui, Jacques Lecomte est un peu frustré de ne pas pouvoir participer aux marchés d'artisans d'art compte tenu du contexte sanitaire. De fait, c'est quand il a été poussé à tenir un stand lors d'un marché de Noël à Dreux, qu'il a pris conscience de l'intérêt que suscitait son travail.

Et il y a plusieurs façons de découvrir ses créations, il a une vitrine dans le hall du ­Ciné-Centre drouais, son site Internet — ­lecomte-jacques.­fr — ou encore directement chez lui. Il propose également des stages pour transmettre son virus… de tourneur.

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Moisson 2021 : malgré les inquiétudes, une année plutôt correcte en moyenne
La chambre d'Agriculture fait le bilan de la moisson 2021 au terme d'une campagne marquée par une météo avec de fortes amplitudes.
Le 7 septembre, à Outarville. Le monde agricole a retrouvé le chemin d'Innov-agri, après le report de l'édition 2020.
Innov-agri bat son plein à Outarville
La Covid-19 aura contraint les organisateurs d'événements à reporter leurs salons. C'est le cas d'Innov-agri, qui devait se tenir…
Samedi 11 septembre, à Thiverval-Grignon (Yvelines). Les élus du territoire étaient nombreux à participer à la manifestation contre la vente du domaine de Grignon.
Près de 400 manifestants et unité des élus contre la vente du domaine de Grignon
La manifestation contre la vente du domaine de Grignon au promoteur Altarea Cogedim a mobilisé près de 400 personnes samedi 11 …
Publicité