Aller au contenu principal

« J’aime mon métier d’agent de remplacement »

Agent de remplacement depuis six mois, Amélie Maréchal, 23 ans, travaille avec passion dans quatre exploitations caprines de Loir-Cher.

Le 4 mars à Pontlevoy. Âgée de 23 ans, Amélie Maréchal aime son métier d’agent de remplacement.

En septembre dernier, tout juste le BTSA ACSE en poche, Amélie Maréchal est devenue salariée à temps plein au Service de remplacement Jeunes agriculteurs de Loir-et-Cher (SRJA41). Passionnée par les chèvres, cette jeune demoiselle de vingt-trois ans est heureuse d’exercer son métier d’agent de remplacement dans quatre exploitations caprines situées en Loir-et-Cher, dans un rayon de 20 km autour de Pontlevoy.

« J’aime me lever le matin pour aller m’occuper des chèvres, souligne-t-elle. Le Service de remplacement me donne la chance d’avoir un CDI à temps plein dès la sortie de l’école ».

L’idée d’être salariée de quatre patrons différents peut en effrayer certains, mais pas Amélie Maréchal, qui voit la fonction d’agent de remplacement comme un métier d’avenir, un tremplin pour s’installer un jour. « Le fait d’aller sur quatre exploitations m’apporte une vraie diversité, beaucoup d’autonomie et une grande richesse des relations humaines. Chaque exploitation est unique et il est enrichissant de découvrir le métier selon chaque éleveur : sa vision, son système de production, sa méthode de travail et les races de chèvres ».

Grâce à ses différentes missions, Amélie Maréchal acquiert des compétences et tisse un important réseau de relations qui lui sera sûrement utile dans la préparation d’une future installation en élevage caprin dans le secteur.

« L’expérience que j’acquiers m’ouvre l’esprit et me permet de mûrir tranquillement mon projet d’installation d’ici cinq ans, précise-t-elle. S’il y a une chose dont je suis sûre, c’est qu’aujourd’hui j’aime mon métier qui me permet d’être en contact permanent avec les chèvres », conclut-elle.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Le Gaec Perron est équipé d’un robot de traite depuis 2013. Celui-ci sera renouvelé en 2021.
Julien Perron, éleveur-multiplicateur
Installé en Gaec à Sainte-Anne (Loir-et-Cher), Julien Perron produit du lait de vache et multiplie des semences certifiées de…
Benjamin Demailly, nouveau président du PNR du Vexin français
Benjamin Demailly, 26 ans, vient de prendre la présidence du Parc naturel régional (PNR) du Vexin français. Portrait.
Publicité