Aller au contenu principal

Jardin des Brosses : un distributeur automatique associé à un drive

Un distributeur automatique de fruits et légumes, associé à un drive, a été lancé à l’automne dernier sur l’exploitation maraîchère de la famille Blondelot, à Argentières (Seine-et-Marne).

Après dix-huit mois de réflexion, le Jardin des Brosses, exploitation maraîchère située à Argentières (Seine-et-Marne), a mis en place un distributeur automatique à l’automne dernier.

Outre la vente sur les marchés, dans la boutique à la ferme, et à la gare de Cesson avec les paniers fraîcheurs SNCF — également à la gare de Melun avant le confinement —, « le distributeur permet de toucher une autre clientèle avec des créneaux horaires plus importants (sept jours sur sept de 7 heures à 21 heures) et de répondre à des besoins immédiats », explique Pascal Blondelot, l’un des exploitants.

Le distributeur a été aménagé dans un bâtiment attenant à la boutique, un bel habillage entoure les casiers. Pour des raisons de sécurité, seul le règlement par carte bancaire est accepté. Des fruits, essentiellement locaux, sont également proposés. 

En parallèle, un drive a été mis en place. Les clients commandent sur Internet. Il ne leur reste qu’à payer et récupérer leurs achats au niveau du distributeur via le code reçu.

« Nous avons eu du flair car durant le confinement la demande a explosé. Il y a eu jusqu’à deux heures de queue à la boutique », note l’exploitant, qui regrette « que la mayonnaise soit vite retombée. Les clients retrouvant vite, pour certains, leurs habitudes dans les grandes surfaces ».

Sur les 40 hectares de l’exploitation, 6 sont en maraîchage de plein champ et 1,3 en serre verre et plastique, ce qui permet une production légumière toute l’année. Le reste de la surface est dédié aux bandes enherbées et céréales. Tous les légumes de saison sont produits sur cette exploitation des bords de l’Yerre qui a dû faire face à la multiplication des dégâts de nuisibles en 2020 (corbeaux, pigeons, sangliers, chevreuils, insectes).

Installé en Gaec avec son frère Thierry depuis 1989, à la suite de leurs parents, Pascal Blondelot travaille en famille avec son épouse, Marie-Rose, et depuis peu avec son gendre et sa fille.

Laurence Goudet-Dupuis

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité