Aller au contenu principal

Betterave
Jaunisse sur betterave : demandez l'indemnisation avant le 16 avril !

Les dossiers d’indemnisation pour perte de récolte de betteraves à la suite de la jaunisse en 2020 sont à déposer sur la plateforme FranceAgriMer avant le 16 avril.

Réautorisation des néonicotinoïdes en enrobage de semences de betteraves et indemnisation des pertes subies sont deux dossiers cruciaux portés par la Confédération générale des planteurs de betteraves auprès des pouvoirs publics pour pérenniser la filière à la suite de l’ampleur de la jaunisse en 2020.

Dans ce cadre, l’État a débloqué 80 millions d’euros pour indemniser les planteurs. Cette indemnisation est une première pour un accident sanitaire en agriculture. Pour en bénéficier, les planteurs concernés doivent déposer au plus tard le 16 avril leur dossier sur la plateforme FranceAgriMer.

Les règles de calcul pour les indemnités — soumises au régime de minimis, donc plafonnées à 20 000 euros, plancher minimum de 100 euros — sont désormais définitives.

La même règle s’applique pour tous les planteurs. Elle est calée sur la perte totale individuelle (jaunisse et sécheresse) par rapport au rendement potentiel (moyenne des trois meilleures des cinq dernières années) et un prix de 26 euros/tonne au-delà des remboursements liés à d’éventuelles assurances.

Une franchise de 30 % pour les planteurs assurés et de 35 % pour les planteurs non assurés s’applique. Cette différenciation vise à encourager l’assurance individuelle.

Si la CGB déplore fortement des niveaux de franchise aussi importants, deux avancées notables sont à mettre au crédit du syndicat betteravier. Tout d’abord, la référence de rendement retenue n’est pas la moyenne olympique quinquennale de l’exploitant, mais un rendement potentiel, c’est-à-dire les trois meilleurs rendements de la période 2015 à 2019. À l’échelle nationale, cela permet d’augmenter cette référence de 3,2 % par rapport à la moyenne olympique, et de 2,7 % par rapport à la moyenne arithmétique.

Et le prix de betterave servant à calculer l’indemnisation est de 26 e/t à 16 °, comme pour l’assurance socle, contre une moyenne nationale effective autour de 24,5 e/t : soit un prix supérieur de 6,1 % au prix moyen de campagne.

La CGB Île-de-France reste à disposition des planteurs pour répondre à leurs questions et les accompagner dans la démarche de dépôt en ligne des dossiers de demande d’indemnisation auprès de FranceAgriMer (aucun dossier sous format papier ne sera accepté).

Renseignements

S. Audren : 06.72.92.48.70.

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité