Aller au contenu principal

« Je me suis adressé au Groupement d’employeurs »

Céréalier et producteur d’asperges, Damien Venot témoigne du recrutement de salariés saisonniers en période de Covid-19.

Pouvez-vous vous présenter et nous donner les principales caractéristiques de votre exploitation  ?

Damien Venot  : Je m’appelle Damien Venot, je me situe à la limite du Loiret. Je suis gérant d’une exploitation de 130 ha à dominante grandes cultures irriguées (céréales, betteraves) et un peu de diversification (15 ha de noix et 4 ha d’asperges vertes).

Quels sont vos besoins de main-d’œuvre pour cette année  ? À qui faites-vous appel habituellement  ?

Il me faut environ une douzaine de personnes pour la récolte des asperges (avril-mai). Habituellement, je travaille avec une personne du secteur de Châteaudun (Eure-et-Loir), qui me trouve mon personnel, essentiellement étranger.

Comment avez-vous recruté du personnel agricole cette année  ?

Cette année, en raison de la fermeture des frontières à cause du Covid-19, je n’ai pas pu engager le personnel étranger habituel. Je me suis donc adressé au Groupement d’employeurs mis en place par la FNSEA 41. Par ce biais, j’ai recruté quatre personnes bulgares en prestation de service et, de mon côté, j’ai recruté localement des personnes qui travaillent habituellement en intérim et des restaurateurs, ainsi qu’un cuisinier. J’ai donc fait appel à des corporations actuellement «  inactives  » à cause du Covid-19.

Des dispositifs sanitaires se sont-ils ajoutés aux dispositifs habituels  ?

Il a fallu équiper le personnel pour se protéger du virus  : des visières, fournies par le Département, et des masques ont été mis à disposition du personnel pour la chaîne de tri. De la solution hydroalcoolique est en libre-service. Les salariés apportent leur propre repas et les distanciations sociales sont imposées lorsqu’ils déjeunent. Certains matériels sont désinfectés tous les soirs. Les salariés accèdent au champ avec leur propre véhicule.

Comment la formation de ces salariés s’est-elle déroulée  ?

La formation se fait au champ et au tri par le responsable de culture.

Propos recueillis par la FNSEA 41

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Publicité