Aller au contenu principal

« Je me suis impliqué sans compter »

Agriculteur à Bailly (Yvelines), Alexandre Ruèche est président de Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France et administrateur de la FDSEA Ile-de-France.

Alexandre Ruèche

Horizons : A quelques jours de l’assemblée générale de Jeunes agriculteurs d’Ile-de-France qui marquera la fin de votre mandat, quel bilan tirez-vous de ces deux années ?

Alexandre Ruèche : Ces deux ans à la tête de JA Ile-de-France ont d’abord été une belle expérience et j’ai un pincement au cœur à l’heure de passer le relais. J’ai beaucoup appris. Etre président de cette structure, c’est d’abord tenir un rôle important de représentation, d’écoute et d’étroites relations avec les élus politiques de nos départements et de notre région. Je me suis impliqué sans compter même si aujourd’hui, avec un peu de recul, je me dis que j’aurais voulu en faire plus, mais j’ai eu la chance d’être entouré d’une équipe motivée et solide.

Qu’aimeriez-vous que l’on retienne de votre mandature ?

La première chose serait la qualité du travail de toute mon équipe, élus et administratifs, qui ont apporté un vrai dynamisme au syndicat durant ces deux années. Alors que nous comptions cent cinquante adhérents à ma prise de fonctions, nous sommes aujourd’hui à plus de deux cents. Tous ont fait un travail admirable et je les en remercie. Ensuite, j’avais fait de l’installation mon cheval de bataille et nous avons bien avancé sur ce sujet-là aussi. Le sujet va être inscrit comme l’une des priorités dans le schéma régional des structures, les relations avec la Safer se sont nettement améliorées et un dialogue intelligent et constructif a été instauré avec la région. Encore une fois, il reste du travail à accomplir mais le chemin se dessine.

Que souhaitez vous à JA Ile-de-France pour les années à venir ?

Je pense qu’il y a un grand chantier de réorganisation qui attend le syndicat dans les prochaines années à l’heure où l’on évoque la régionalisation. Pour moi, c’est la bonne voie. Celle qui pourrait apporter plus de performance, d’efficacité et de pertinence dans les services proposés aux adhérents. L’idée, c’est de mutualiser pour offrir plus aux jeunes. Ensuite, j’espère bien sûr que l’installation restera le fer de lance de mes successeurs et que le dynamisme qui caractérise aujourd’hui JA perdurera. Je compte rester impliqué dans le syndicat, j’ai d’ailleurs proposé mon aide sur certains dossiers si besoin. Je me tournerai aussi probablement vers la région pour suivre des dossiers nationaux comme le foncier ou l’environnement.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité