Aller au contenu principal

« Je souhaite améliorer la communication faite à propos du lycée »

Parent d’élève du lycée Sully de Magnanville (Yvelines), Christelle Moquereau a été élue cette année à la tête du conseil d’administration.

Horizons : Comment avez-vous été élue à la présidence du conseil d’administration du lycée ?

Christelle Moquereau : Je suis maman de deux enfants et mon plus grand fils est scolarisé à Sully depuis la 4e. Je ne suis pas issue du monde agricole mais dès son arrivée ici, je me suis impliquée dans la vie du lycée. J’ai rapidement intégré le conseil d’administration en tant que parent d’élève et je me suis impliquée à 200 %. Je suis présente pour les portes-ouvertes, les diverses manifestations organisées au lycée ainsi que pour l’équipe de rugby... Lorsque la présidence de Frédéric Thépenier s’est achevée, on m’a demandé de lui succéder. 

Quels ambitions portez-vous pour cet établissement ?

En premier lieu, je souhaite améliorer la communication, interne et externe, faite à propos du lycée qui souffre depuis un moment d’une réputation qu’il ne mérite pas. Depuis ma prise de fonction, nous avons fait en sorte d’aller à la rencontre des institutions et des agriculteurs du territoire dans l’objectif de nouer des partenariats. Ainsi, il y aura davantage d’interventions extérieures en classe et les élèves iront aussi plus souvent, par exemple, dans les exploitations. L’idée est de faire en sorte que le lycée Sully propose des cursus qui soient le plus en adéquation possible avec les attentes et les réalités du milieu agricole. 

De quel façon cela va t-il faire évoluer les formations ?

Avant tout, nous sommes soumis au programme de l’Education nationale et du ministère de l’Agriculture. Le lycée Sully s’emploie à former les élèves sur toutes les méthodes de travail et toutes les technologies. Nous accordons donc du temps à toutes les agricultures : conventionnelle, raisonnée, bio... et nous proposons des options en productions végétales ou animales afin d’offrir aux élèves une formation complète qui leur laissera le choix au moment d’entrer dans la vie active. Afin d’augmenter l’attractivité de nos formations, nous étudions aussi la possibilité d’introduire des formations en apprentissage et enfin, depuis quelques temps, le lycée se tourne vers les nouvelles technologies comme les GPS embarqués dans les tracteurs et les drones. 

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Publicité