Aller au contenu principal

Portrait
Jean-Sébastien Vallée, artisan sellier sur mesure

Depuis 2019, Jean-Sébastien Vallée a créé son propre atelier de sellerie à Saint-Hilaire-le-Châtel, en Normandie.

« Étant cavalier, je cherchais un métier lié au cheval et j'étais assez manuel, je me suis alors tourné vers le métier de sellier qui me permettait d'avoir ces deux côtés », confie Jean-Sébastien Vallée dans son atelier près de Mortagne-au-Perche (Orne). L'artisan travaille désormais à son compte depuis près de quatre ans pour confectionner des selles sur mesure. Son parcours a commencé une trentaine d'années auparavant, non loin de son atelier actuel, au Haras du Pin. C'est là-bas qu'il a commencé son initiation au travail du cuir avec un CAP de sellier-harnacheur.

Savoir-faire du luxe

Le Normand d'adoption a ensuite travaillé chez Devoucoux à Biarritz pour la confection de brides et d'enrênements. « J'ai eu la chance de rentrer aux ateliers Hermès en 2000 où j'ai travaillé quasiment vingt ans, l'avantage dans cette entreprise c'est qu'il y a vraiment une grande qualité au niveau des cuirs, du savoir-faire et chaque artisan fait sa selle du début à la fin, ce qui permet d'avoir réellement une expérience d'artisan ».

Travaillant à Paris, le sellier rentrait très régulièrement dans sa résidence secondaire en Normandie, pour sortir de la capitale. « Paris, c’est très beau mais j'en avais un petit peu assez et j'avais vraiment cette envie de créer mes propres modèles de selles », confie Jean-Sébastien Vallée sourire aux lèvres. Il a alors sauté le pas fin 2019 en créant son entreprise Vallée Sellier. « J'ai réussi à m'installer et à faire ma place en tant que sellier car il y a une vraie demande en sur mesure dans le milieu de la selle de randonnée, de trek, avec des chevaux qui ont des morphologies un petit peu compliquées ». Lancé au milieu de la crise Covid, l'artisan a dû s'adapter et changer de stratégie de communication avec l'annulation de tous les salons, il a alors réussi à se faire connaître petit à petit grâce aux réseaux sociaux.

Avoir sa propre entreprise est une véritable satisfaction pour lui : « J'étais un peu frustré sur certains modèles de selles de ne pas pouvoir faire quelques petites modifications. Maintenant, avec l'expérience, je peux faire mes selles à mon idée, selon la façon dont j'envisageais le métier de sellier ».

Installé à Caen les premières années, Jean-Sébastien Vallée profite depuis avril 2022 d’un plus grand atelier à Saint-Hilaire-le-Châtel. « J'ai beaucoup de clients en Normandie et dans l'Orne, donc c'était plus pratique pour moi d'être ici plutôt qu’à Caen, où c'est plus une clientèle de CSO* ». Ses créations, axées particulièrement randonnée, sport d'extérieur et endurance, sont réalisées avec des cuirs prestigieux et avec un long travail à la main, notamment de couture (regardez notre vidéo ci-dessous pour voir sa démonstration/explication).


*Concours de saut d'obstacles.

Biographie

  • 1971 : naissance.
  • 1990 : CAP Sellier-harnacheur.
  • 1996 : Devoucoux briderie.
  • 2000 : Hermès atelier selle.
  • 2019 : création de Vallée Sellier.

Regardez notre vidéo :

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Familles de paysans, 100 ans d'histoire
Diffusé lundi 27 novembre à 21 h 10 sur M6, le documentaire coproduit et présenté par Karine Le Marchand « Familles de paysans,…
Fermage et taxe foncière 2023 : quels calculs ?
Rappel et précisions concernant le calcul de la taxe foncière dans le cadre des fermages.
Justine Champion s’est installée sur 19 hectares et a pour projet de mettre en place des clôtures pour faire pâturer ses chèvres l’année prochaine.
De salariée à jeune installée hors cadre familial
Avoir été salariée d’élevage pendant plusieurs années est un bon moyen d’acquérir de l’expérience avant de s’installer hors cadre…
Les semis d'automne sont rendus difficiles par une météo très pluvieuse. Pour la plupart, le labour est incontournable.
Récoltes, semis, traitements : la pluie et le vent rendent la tâche compliquée
Entre pluie et vent, les conditions de travail sont parfois difficiles en plaine. Tour d'horizon de la situation, secteur par…
Étienne Accault (à g.) et Mickaël Berthault (à d.) ont opté pour la location d’une moissonneuse-batteuse en commun.
​​​​​​​« Partager les coûts et l’expérience avec la location en commun »
La hausse du prix du matériel agricole amène certains agriculteurs à réfléchir à de nouveaux modes de fonctionnement avant d’…
Opération NADA vendredi 24 novembre
À l'appel de la FNSEA, la FDSEA et les JA Île-de-France se mobiliseront vendredi 24 novembre.
Publicité