Aller au contenu principal

Portrait
Jérôme Chabaudie, éditeur engagé

Jérôme Chabaudie, 44 ans, est le président d’Owatt média, société de presse spécialisée dans les énergies renouvelables et l’agriculture, installée à Versailles (Yvelines).

Jérôme Chabaudie

Il y a vingt ans, rien ne prédestinait ce jeune chargé d'études en énergies renouvelables, fraîchement débarqué de son Limousin natal, à faire carrière dans l'édition. Et pourtant. Depuis près de trois ans, Jérôme Chabaudie est président de la société de presse Owatt média, éditeur du magazine Puissance hydro.

« Le lien s'est fait tout naturellement, par ma passion pour l’hydroélectricité et par l'intermédiaire des énergies renouvelables, car pendant plus de quinze ans j'ai travaillé au développement de magazines phares dans l'éolien et le photovoltaïque. J'ai vu comment s'organisait le travail des journalistes et de tous les métiers qui concourent à l'édition. Je me suis pris de passion pour ce secteur. »

En 2017, la quarantaine aidant, il saute le pas. En juin 2018, avec quatre associés, dont deux journalistes spécialisées énergies renouvelables et agriculture et un journaliste reporter d'images, il sort son premier numéro. Lui n'a que faire du scepticisme de ceux qui ne croient plus en l'avenir de la presse papier. Le bouche-à-oreille fait son œuvre, les numéros s'enchaînent et le titre s'installe.

Puissance hydro est un bimestriel qui s'adresse aux professionnels de l'hydroélectricité, qu'ils soient propriétaires d'installations hydroélectriques, porteurs de projets, industriels et fournisseurs du secteur ou bien encore institutionnels.

« Je crois fermement en cette énergie renouvelable locale, stockable, qui ne produit aucun gaz à effet de serre, et participe au mix énergétique de la France, assure l'éditeur. Avec ce magazine, nous faisons la part belle à l'actualité de la petite hydraulique, celle des centrales hydroélectriques d'une puissance inférieure ou égale à quelques dizaines de mégawatts ».

Aucun magazine n'existait à ce jour sur ce secteur. « C'est d'autant plus remarquable, souligne-t-il, que l'hydraulique est la première des énergies renouvelables électriques en France, mais il est vrai qu'elle est avant tout portée par la grande hydraulique, les grands barrages hydroélectriques ».

La France dispose de nombreux cours d'eau et le potentiel de développement de la petite hydraulique est important. Bon nombre de passionnés s'investissent à développer cette électricité renouvelable qu'ils autoconsomment et/ou injectent sur le réseau électrique. Les centrales hydroélectriques sont souvent reçues en héritage, achetées par l’intermédiaire d’un courtier ou de gré à gré. Les transferts de propriété s'accompagnent pour la plupart d'une histoire singulière, portée par la reconstruction d'un bâti ancien, l'attachement profond à un cours d'eau, la concrétisation d'un rêve, ou la simple envie de développer son portefeuille d'actifs.

« Les porteurs de nouveaux projets sont assez nombreux, explique Jérôme Chabaudie, mais ils doivent s’armer de patience pour faire aboutir leurs projets en raison de contraintes environnementales contraignantes et d’un parcours administratif semé d’embûches ».

Les plus lus

Récolte 2021 : premier bilan
Alors que la récolte s’achève, le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves en Centre-Val de Loire,…
Le 15 octobre, à Serazereux. Clara Servain et Simon De Vos se sont lancés dans l'élevage et proposent leurs produits laitiers à l'orée de Chartres.
Du lait produit tout près de Chartres par un jeune couple
Installés à Serazereux, Clara Servain et Simon De Vos proposent des produits laitiers issus du lait de leurs vaches de race kiwi.
Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent implanter un verger de noisetiers.
Noxi fruits, une casserie locale de noisettes
Spécialisée dans la transformation et la conservation des noisettes, Noxi fruits recherche des producteurs qui souhaitent…
Château-Landon, mercredi 27 octobre. Avant d'échanger sur la filière betteravière, l'activité de la Sica* gâtinaise de déshydratation a été présentée à Valérie Lacroute.
Filière betteravière : enjeux et perspectives
La vice-présidente de la Région en charge de l’agriculture et de l’alimentation, Valérie Lacroute, a échangé sur les enjeux de la…
Début novembre 2021, récolte du maïs dans le secteur de La Chapelle-sur-Aveyron, dans le Loiret.
Maïs et fourrages : les tensions s’apaisent
Après trois années particulièrement compliquées, la tension sur les fourrages s’apaise et les silos se remplissent. Les…
Jeudi 28 octobre, à Monthou-sur-Cher. Les viticulteurs sont venus nombreux pour assister à la journée de démonstration.
Désherbage mécanique : démonstration de matériel
Jeudi 28 octobre, la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher et la Fédération régionale des Cuma de Centre-Val de Loire ont…
Publicité