Aller au contenu principal

La Banque populaire récompense les talents euréliens

La Banque populaire Val-de-France a récompensé trois agriculteurs d’Eure-et-Loir.

Le 8 novembre, à Chartres. Éleveuse et productrice de fromages de chèvres, Marie-Thérèse Pousse a obtenu le second prix départemental de la dynamique agricole et le Prix du public, lors de la soirée Talents d’ici de la Banque populaire Val-de-France.

C’est dans une salle du cinéma chartrain Les Enfants du paradis bien garnie que s’est déroulée le 8 novembre, la soirée Talents d’ici organisée par la Banque populaire Val-de-France.

Celle-ci a récompensé, dans le cadre du Prix de la dynamique agricole, trois exploitants du département.

Le premier prix, catégorie Valorisation, innovation et savoir-faire technique, a été attribué à François Lorin, céréalier et créateur de moutarde à Digny. « Ce qui est plaisant, c’est de maîtriser le processus de A à Z. Ce qu’il y a dans le pot, c’est notre goût, c’est nous, c’est ce que l’on aime », a-t-il déclaré en recevant son prix.

L’éleveuse et productrice de fromages de chèvre, Marie-Thérèse Pousse, a reçu le deuxième prix de la catégorie.

« Ce qui me plaît dans les chèvres ? Tout », a déclaré l’éleveuse de l’abbaye de Nottonville. « Je me lève tôt, la première chose à faire, c’est la traite, puis les soins aux animaux et la transformation du lait. Tout est transformé. Ensuite, je fais les livraisons de fromage. Tout est vendu localement », a-t-elle expliqué.

Le troisième prix est allé à Virginie Bouchard, qui a repris la ferme familiale de Tremblay-les-Villages, connue sous le nom de la SCEA Virginia Corn, où elle produit des céréales, des légumes, du maïs doux et surtout une soixantaine d’espèces de fleurs comestibles.

« Mes parents ont eu cette idée lors de voyages en Asie. La fleur est un produit sensible qui doit être consommé rapidement. 95 % de ma production part chez des grossistes à Rungis », a-t-elle confié.

Enfin, le prix de la Fondation d’entreprise de la Banque populaire a été remis au Jardin Soli-bio, présidé par Xavier Morisseau et dirigé par Claire Génova, qui s’est spécialisée dans la réinsertion de personnes en grande difficulté sociale par le biais du maraîchage bio à l’Hopiteau (commune de Voves) : « Je suis convaincue que l’agriculture, le maraîchage, sont de bons moyens pour aider ceux qui sont dans la peine », a souligné la directrice.

Et d’ajouter : « En six ans, nous avons eu plus de cent cinquante sorties vers un emploi. Mais cela n’empêche pas que nous ayons des difficultés tous les ans, problèmes financiers ou techniques. Mais nous continuons d’y croire ! ».

La soirée Talents d’ici de la Banque populaire Val-de-France a également récompensé trois artisans lors de cette soirée festive.

Les prix Stars et métiers ont ainsi été attribués à la société ACP PLV de Saint-Pia, dirigée par Frédéric Feyt, au chocolatier de Margon, David Lambert et à l’établissement Robert, spécialisé dans la chaudronnerie à Voves.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité