Aller au contenu principal

FDSEA
La betterave : entre espoir et déception

L’assemblée générale cantonale de Nangis s’est tenue sous la présidence de Sébastien Dromigny le vendredi 12 février à Saint-Just-en-Brie. Cyrille Milard, président de la FDSEA77 et local de l’étape, est venu échanger avec ses voisins de plaine sur le contexte de l’année si particulière.

Des échanges nourris ont eu lieu sur les questions locales, en particulier une augmentation sensible des dégâts de gibiers avec une gestion des populations de nuisibles altérée par le contexte de la Covid-19.

Sur les corbeaux, le canton a convenu de référencer localement des chasseurs sur la question, chasseurs qui pourraient intervenir à la demande pour amoindrir la pression.

Bassin betteravier important et mobilisé, proche de la sucrerie Lesaffre, le canton de Nangis avait invité Jean-Philippe Garnot pour échanger sur les négociations en cours concernant à la fois le retour des néonicotinoïdes et sur les procédures d’indemnisation.

Si l’on part de loin, et que le syndicalisme JA-FDSEA et CGB uni s’est mobilisé sans compter, car rien n’était acquis il y a encore quelques mois, le compte n’y est pas, en particulier pour les producteurs ayant des surfaces betteravières importantes.

Espérons que des réponses complémentaires pourront être trouvées.

Nangis 2

Autre débat instauré, les perspectives de la nouvelle Pac. « Nos régions ont été ponctionnées dans le cadre des deux dernières réformes, le consensus qui se dégage à la FNSEA et qui sera porté devrait nous épargner », a affirmé Cyrille Milard.

Sébastien Dromigny a conclu les débats de la matinée sur une note d’optimisme : « bonne période de froid structurant pour nos sols et perspectives de prix plus propices, espérons que le climat printanier ne nous jouera pas des tours ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
À Cergy (Val-d'Oise), lundi 28 novembre. De gauche à droite, Vincent Hornet, Audrey Chantepie et Florian Léchaudé décrivent leur quotidien difficile.
Les producteurs de la plaine maraîchère de Cergy en plein désarroi
Le long de l'Oise, la plaine maraîchère de Cergy (Val-d'Oise) compte huit producteurs qui exploitent environ 80 hectares. Depuis…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
Publicité