Aller au contenu principal

La biodiversité observée à Miermaigne

La chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir a organisé, le 16 septembre sur la ferme expérimentale de Miermaigne, une journée consacrée à la biodiversité sous l’angle agronomique.

Le 16 septembre, à Miermaigne. La chambre d’Agriculture a organisé une journée pour comprendre en quoi la biodiversité a toute son utilité en agronomie.

C’est à une promenade à travers les parcelles de la ferme expérimentale de Miermaigne que les techniciens de la chambre d’Agriculture, Michel Bézine et Christophe Gaujard, ont invité les agriculteurs, le 16 septembre. Parsemée d’étapes, cette déambulation avait pour objectif de comprendre l’importance de la biodiversité, tant animale que végétale, en agronomie.

« La science qui s’intéresse à la diversité biologique, c’est l’écologie. Et ça n’a rien à voir avec la politique », a expliqué Michel Bézine, ajoutant : « Si on veut aller au-delà de l’observation, de l’émerveillement, si l’on veut résoudre des problèmes agronomiques, agir, on parle alors d’agroécologie. »

Au fil de la journée, une vingtaine d’agriculteurs s’est ainsi penchée sur le rôle de la faune auxiliaire, le plus souvent des insectes.

Parmi ces petites bêtes, il y a des pollinisateurs, comme les syrphes, les bourdons ou les abeilles sauvages — dont il existe au moins neuf cents espèces en France — et des prédateurs bien utiles dans la lutte contre les ravageurs, comme les araignées, la chrysope ou les coccinelles dont les larves, ainsi que celles des syrphes, peuvent consommer en quelques jours plusieurs centaines de pucerons...

Mais pour que ces auxiliaires soient présents à proximité ou dans les parcelles, il faut qu’ils disposent d’un habitat et de nourriture.

Si ces conditions sont assez naturellement présentes dans le Perche, au milieu de la plaine de Beauce il faudra bien souvent créer ce milieu favorable. Soit avec des haies ou des bandes enherbées, soit en favorisant les couverts dans les parcelles : « Pour être vivant un sol ne doit pas être nu », a souligné Michel Bezine sur une parcelle où avait été semé du colza associé à du trèfle nain blanc.

De fait, les pièges à insectes y étaient pleins de carabes dont certains se régalent de limaces...

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité