Aller au contenu principal

La cave de Mont-Près-Chambord sur une dynamique

Les Vignerons de Mont-Près-Chambord récoltent le raisin depuis un mois. Le modèle coopératif séduit les jeunes.

« L’année 2020 est hors du commun  !  », s’exclame Aurore Pornin, directrice des Vignerons de Mont-Près-Chambord. Les vendanges ont démarré le 19 août, soit un mois plus tôt que quinze ans auparavant. La conséquence du changement climatique. Notre interlocutrice, qui constate «  une belle maturité  », a fait un pari  : commencer tôt pour garder de la fraîcheur. «  Associé aux récoltes tardives, l’assemblage donne un bel équilibre  », dit-elle.
En blancs, les rendements oscillent entre 55 hl/ha et 60 ­hl/­ha. En rouges, ils se situent entre 45 hl/ha et 50 ­hl/­ha. «  Heureusement qu’il a plu mi-août, cela a sauvé la récolte, déclare Aurore Pornin. Je ne regrette pas d’avoir démarré tôt. Je préfère rentrer du raisin à peine mûr mais sain plutôt qu’à maturité mais dans un état sanitaire dégradé  ». La qualité est au rendez-vous. La fraîcheur du jus donnera des vins typés et aromatiques.
Des reprises hors cadre familial
La directrice des Vignerons de Mont-Près-Chambord explique  : «  En 2017, nous avions commercialisé 10  % de la récolte à cause du gel de printemps. Nous reprenons un rythme normal  ». La grande distribution, dont les exportations, représente 80  % des débouchés. Les ventes directes (magasin de la coopérative, restaurateurs et cavistes) pèsent 20  % et elles progressent. Au printemps 2021, des producteurs accueilleront des clients pour des visites de caves.
Des vignerons prennent leur retraite. Toutefois, des jeunes arrivent, y compris pour des reprises hors cadre familial. «  Cela offre de belles perspectives avec une augmentation des surfaces. L’image de la coopérative fait encore envie. Nous sommes sur une belle dynamique  !  », conclut Aurore Pornin.
OLIVIER JOLY

REPÈRES
La cave coopérative de Mont-Près-Chambord compte 17 adhérents. Ceux-ci cultivent 140 ha de vignes en appellation d’origine contrôlée Cheverny et Cour-Cheverny pour une production de 7  000 hl, dont 5  000 hl de blancs, 800 hl de rosés et 1  200 hl de rouges.

Les plus lus

Une boutique flambant neuve pour l'EARL Blanchet
L'EARL Blanchet, l'élevage bovin charolais de Coltainville (Eure-et-Loir), s'est dotée d'une toute nouvelle boutique et élargit…
Le cressiculteur essonnien Mikaël Morizot chez Top chef le 5 mai
Le cressiculteur Mikaël Morizot a participé à l'émission Top chef. L'émission sera diffusée mercredi 5 mai à 23 h 15 sur M6. L'…
« Un véritable coup du sort pour les betteraves »
Depuis mardi 6 avril, le téléphone du président de la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB) en Centre-Val de…
La saison des asperges démarre chez Denis Billault
La récolte des asperges a démarré en Loir-et-Cher. L'occasion de rencontrer Denis Billault, producteur d'asperges vertes et…
Épisode de gel : des dégâts considérables sur les cultures franciliennes
L'Île-de-France a été touchée par deux épisodes de gel intense les 6 et 7 avril, occasionnant des dégâts considérables sur les…
JA 77 : un groupe communication qui fourmille d'idées
Depuis un an, un groupe communication s’est constitué au sein de JA 77. Très actif sur les réseaux sociaux, ce groupe souhaite…
Publicité