Aller au contenu principal

La chambre conteste les projets de Sdage

C’est un ordre du jour dense et un brin hétéroclite qui attendait les membres de la chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir réunis en session autour de leur président Éric Thirouin, le 23 mars à Chartres. Après avoir accueilli la bonne nouvelle du retour à l’équilibre de ses finances, les élus consulaires se sont penchés sur deux délibérations relatives aux Schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) des bassins Loire-Bretagne et Seine-Normandie pour la période 2016-2021.

Le 23 mars, à Chartres. Sous la houlette de son président Éric Thirouin, la chambre d’Agriculture a émis un avis défavorable sur les projets de Sdage.
Le 23 mars, à Chartres. Sous la houlette de son président Éric Thirouin, la chambre d’Agriculture a émis un avis défavorable sur les projets de Sdage.

« C’est complexe, fastidieux... Sur quatre cent cinquante pages, il y a tellement de remarques à faire que nous pourrions y passer des heures », a pointé le président à propos des conclusions sur le projet de Sdage du bassin Loire-Bretagne. Et tout autant à dire sur le projet équivalent émanant du bassin de la Seine et des cours d’eau côtiers normands...

Les deux délibérations, très argumentées, sont d’ailleurs accompagnées d’annexes conséquentes. Dans ses motions, la chambre eurélienne rappelle qu’elle s’est d’abord opposée aux états des lieux préalables réalisés par les deux agences, mais qu’elle partage leurs préoccupations en matière de gestion durable de la ressource en eau.

Ceci dit, que ce soit par l’une ou par l’autre agence, les élus considèrent qu’ils sont traités comme la dernière roue du carrosse : « On tire à boulets rouges sur l’agriculture », a relevé Antoine Minard, élu en charge de ces dossiers.

La chambre pointe, entre autres, la surtransposition de la réglementation existante ; elle rappelle, ici, que le Sdage n’a pas vocation à écrire la politique agricole commune ou là, que la lisibilité du droit n’est pas assurée. Elle juge inacceptable également l’absence d’étude d’impact des dispositions préconisées sur la viabilité des exploitations concernées. Enfin, elle confirme son engagement quotidien aux côtés des agriculteurs en matière d’accompagnement.

Elle émet donc un avis défavorable à ces deux projets de Sdage. Et comme toutes les motions et délibérations votées par les élus de la chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir, ces deux-là seront transmises au préfet par l’intermédiaire de la direction départementale des Territoires. Elles seront ensuite remontées jusqu’au ministère de l’Agriculture, censé de son côté en tenir compte dans les décisions qu’il sera amené à prendre...

Les plus lus

La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Le 26 mai, à Châteaudun. Jean-François Carenco est venu partager sa vision de la transition énergétique avec le campus Les Champs du possible.
« Accepter le chant du coq et l’odeur du méthane »
La rencontre économique organisée par le campus dunois Les Champs du possible le 26 mai avait pour thème la transition…
Le gel de début avril a impacté les vignobles romanais (archives).
Un marché international sous tension pour le sauvignon
Le gel a fortement impacté les vignobles romanais. Même si la cave Les Vignerons des coteaux romanais va puiser dans les stocks,…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité