Aller au contenu principal

La chambre d’Agriculture informe sur les changements de la Pac en 2018

Dans une salle Mathurin Régnier archi comble, la chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir a organisé le 9 avril, ses 15e Universités du soir sur le thème, déclaration Pac : quels changements en 2018 ? Une réunion similaire a eu lieu le lendemain à Miermaigne.

Le 9 avril, à Chartres. La salle Mathurin Régnier de la chambre d’Agriculture est bien remplie pour ses Universités du soir consacrées aux changements de la Pac 2018.

Les changements intervenus dans la déclaration Pac 2018 ont fait l’objet de la quinzième édition des Universités du soir organisées le 9 avril par la chambre d’Agriculture d’Eure-et-Loir. Et, encore une fois, sa salle Mathurin Régnier était pleine comme un œuf.

Il faut dire que comme chaque année, les modifications apportées par l’administration centrale sont nombreuses et il fallait bien s’accrocher pour en saisir toutes les subtilités afin de ne pas commettre une erreur dans sa télédéclaration voire dans la conduite de son exploitation.

Heureusement, dans sa conclusion, le président de la chambre d’Agriculture, Éric Thirouin, a résumé ce qu’il fallait retenir : « dans ce qui a changé cette année on se retrouve face à des choses d’une absurdité totale ».

Il résume : « tous ceux qui avaient des bordures de champ de un mètre, c’est fini, il en faut cinq. Tous ceux qui avaient des bordures de bois en production, c’est pareil car elles ne doivent pas être traitées. Ceux qui avaient l’intention de faire des protéagineux ou des légumineuses en SIE ne pourront pas traiter non plus. Ces trois mesures assez répandues en Eure-et-Loir ne sont plus éligibles. Pour arriver au 5 % de SIE, il va rester la jachère, les Cipan en interculture mais pendant huit semaines du 20 août au 14 octobre, tout en sachant qu’il est interdit de détruire les Cipan avant le 1er novembre... »

Avant cela, Nathalie Lafosse, de la DDT, a rappelé qu’il n’y aurait pas d’avance des aides Pac de 80 à 90 % cette année, elle sera de 50 % au 15 octobre et le solde début décembre.

Quant aux MAEC et Bio, les instructions 2016 sont en cours et seront versées d’ici septembre, celles de 2017 seront payées à l’automne, puis retour à la normale pour celles de 2018.

Ensuite, Laurent Baraduc, agro-économiste de la chambre d’Agriculture a fait le point sur les nouveautés de la Pac avant de laisser la parole au trio de la DDT constitué de Sophie Singer, Anne-Laure Dufretel et Nathalie Lafosse qui en ont livré les détails. Enfin Maud Evrard, conseillère à la Chambre, a procédé à une démonstration en direct du site Télépac.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité