Aller au contenu principal

La concentration des coopératives agricoles se poursuit

Les coopératives agricoles ont vu dans l'ensemble leur chiffre d'affaires se stabiliser en 2015 et poursuivi les opérations de croissance externe, a indiqué le 3 décembre Coop de France.

Les coopératives agricoles ont réalisé 85,1 milliards de chiffre d'affaires global contre 84,8 milliards en 2014. Dans le même temps, elles ont réalisé 81 opérations de croissance externe, dont 52 pour les seuls mouvements entre coopératives, sur les onze premiers mois de l'année, contre 75 opérations de fusions-acquisitions l'an dernier à la même période.Cela traduit «l'adaptation à des marchés de moins en moins régulés, car il faut pouvoir jouer à armes égale», a souligné le délégué général de Coop de France, Pascal Viné. En moins de vingt ans, le nombre de coopératives a été réduit de moitié, a-t-il noté. Un secteur qui comprend désormais 2 700 entreprises, unions et Sica dans l'agriculture, l'agroalimentaire et l'agro-industrie. «Les rapprochements traduisent une volonté d'organisation, d'affronter une économie de plus en plus mondialisée», d'après lui. Au total, le secteur a acquis des actifs réalisant 689 millions de chiffre d'affaires, alors que le volume parallèlement cédé est de 325 millions.

Distribution aux adhérents

Au-delà du périmètre coopératif 2015, les chiffres 2014 du Haut Conseil de la coopération agricole ont été présentés en conférence de presse. L'EBE (Excédent brut d'exploitation) atteint 3 % du chiffre d'affaires (CA) et le résultat net, après distribution aux adhérents, représente 0,9 % du CA, d'après cette autre source. Le président Philippe Mangin s'est appuyé sur ces chiffres pour défendre les coopératives, après les attaques qu'elles ont pu subir cet été au plus fort de la crise de l'élevage : «Un retour maximum est opéré (en faveur) des agriculteurs» adhérents.La coopération agricole représente en tout 40 % de l'agroalimentaire français, dont 15 grands groupes, 152 entreprises de taille intermédiaire (ETI). «Plus de 90 % sont des PME/TPE», a noté Pascal Viné. InVivo est le poids lourd du secteur avec un chiffre d'affaires de 5,7 milliards en 2014. Suivent Sodiaal (5,4 milliards d'euros), puis Tereos (4,7 milliards) et Terrena (4,7 milliards) au coude-à-coude.

La communication au coeur du projet stratégique

De retour à la TV, la pub de la coopération agricole est au coeur de Coop de France 2020, a indiqué la fédération des coopératives agricoles et agroalimentaires le 3 décembre. « Notre campagne de communication est devenue le socle du projet stratégique pour les années à venir », a déclaré le président Philippe Mangin, qui en attend la validation le 16 décembre en congrès à Paris. Pour sa troisième année, un virage est pris en s'adressant aux citoyens et consommateurs. «Le projet Coop de France 2020 est de conquérir plus de valeur ajoutée pour la filière », a-t-il poursuivi, souhaitant « que le modèle coopératif soit connu, apprécié » dans le but de « mieux valoriser les produits coopératifs ».

Michel Prugue successeur probable de Philippe Mangin

C'est sans doute Michel Prugue, président de Maïsadour, qui devrait succéder à Philippe Mangin pour la présidence de Coop de France. Lors de la présentation à la presse du prochain congrès de l'organisation, Philippe Mangin a indiqué que le président de Maïsadour est le seul candidat à sa succession. Philippe Mangin a en effet décidé de lâcher les rênes de Coop de France pour, notamment, se présenter en tête de liste Les Républicains dans la Meuse. Il restera cependant président de sa coopérative EMC2 et briguera un nouveau mandat à la tête d'InVivo.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité