Aller au contenu principal

La coopérative Bonneval, Beauce et Perche lance un projet de méthanisation

La coopérative agricole Bonneval, Beauce et Perche a tenu son assemblée générale le 7 décembre à Bonneval. La réunion a été marquée par l’annonce d’un projet de méthanisation porté par la coopérative.

Le 7 décembre, à Bonneval. La coopérative agricole Bonneval, Beauce et Perche a livré ses résultats et annoncé son intérêt pour un projet de méthanisation lors de son assemblée générale.
Le 7 décembre, à Bonneval. La coopérative agricole Bonneval, Beauce et Perche a livré ses résultats et annoncé son intérêt pour un projet de méthanisation lors de son assemblée générale.

« À l’origine de la réflexion du conseil d’administration, trois éléments : les débouchés de nos issus de silos qui sont peu valorisés, une sollicitation extérieure fin 2017 pour un projet dans le Loiret et la volonté de porter de nouveaux projets créateurs de valeur, nos capacités financières le permettant. La réflexion a suscité un bel intérêt et une réunion du conseil d’administration a décidé d’étudier l’opportunité pour la coopérative de mener son propre projet de méthanisation ».

C’est ce qu’a déclaré le président de la coopérative agricole Bonneval, Beauce et Perche, Benoît Ferrière, avant de lancer une table ronde sur ce thème pour la deuxième partie de son assemblée générale annuelle, le 7 décembre à Bonneval. 

Avant cela, et comme il se doit, la coopérative a fait part à ses adhérents des résultats de son exercice clos au 30 juin 2018.

« La collecte en céréales a progressé de 36 % à 415 316 tonnes », a chiffré son directeur, Guillaume Rivet, précisant : « Après la récolte catastrophique de 2016, les rendements sont revenus à la normale sans pour autant atteindre ceux de 2015 ».

Il a également noté une amélioration de la qualité avec des taux de protéines de 12,4 % en blé tendre et de 15 % en blé dur, même si cette culture a connu de sérieux problèmes avec le taux de chute de Hagberg, ne permettant de valoriser au mieux que 40 % de cette récolte.

Néanmoins : « Malgré une collecte très satisfaisante, le chiffre d’affaires ne progresse que de 8 % à 104,9 millions d’euros, du fait de la forte augmentation des stocks céréales au 30 juin », a souligné Benoît Ferrière. Aussi, le résultat net — 254 000 euros — n’a pas permis le versement de ristournes mais seulement d’intérêts aux parts au taux de 2,94 %.

De son côté, la collecte de semence a connu une hausse de 33,7 %, due essentiellement à la hausse des rendements. Mais au final, la transformation en usine a enregistré une baisse de 17 %.

L’activité approvisionnements a vu la cession de produits aux sociétaires baisser de 2,22 %.

Si les services ont progressé de 19,45 %, la vente d’aliments a baissé pour sa part de 48,31 %. Le chiffre d’affaires en fertilisation a reculé de 3,9 %, en dépit d’une hausse des ventes en amendements, mais les ventes d’azote liquide ont régressé de 35 %. « Nous avons subi la concurrence des offres Internet », a expliqué Guillaume Rivet.

Sur la partie conseil, le directeur a fait part également de la mise en place d’un gros projet sur les interactions en blé tendre : « qui permettra d’identifier les itinéraires techniques les plus robustes d’un point de vue économique et environnemental ».

Dans son rapport moral, le président a déploré la séparation capitalistique de la vente et du conseil issue de la loi Egalim : « Ces activités sont liées et s’inscrivent dans l’objet même des statuts de la coopération avec pour objet d’optimiser les revenus de ses adhérents et non pas de vendre des produits dont l’utilité ne serait pas avérée. Les délais de mise en place de cette loi vont nous laisser le temps pour décider et nous adapter mais notre modèle sera inévitablement modifié ou bouleversé », a-t-il conclu.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, jeudi 28 avril. Animée par Sandrine Corman, la convention Groupama était présidée par Jean-Christophe Mandard (à g.) et Laurent Bouschon.
Exercice 2021 contrasté pour Groupama Paris-Val de Loire
La caisse régionale de Groupama Paris-Val de Loire a tenu sa grande convention annuelle jeudi 28 avril à la Philharmonie de Paris.
Le 28 avril, à Gallardon. Les acteurs de la filière lin oléagineux se sont retrouvés dans les champs, pour suivre différents ateliers.
La filière lin oléagineux se retrouve à Gallardon
Valorex, Semences de France et Lin 2000 ont organisé le 28 avril une rencontre à Gallardon, à l’occasion de la Journée nationale…
Comice : rendez-vous à Morée les 21 et 22 mai
Cette année, le comice agricole aura lieu les 21 et 22 mai dans le Vendômois, à Morée.
L'observation de la structure d'une motte de terre est une étape primordiale.
L’implantation du colza 2022-2023 se travaille dès maintenant
L'implantation du colza 2022-2023 se réfléchit dès maintenant. Il est important de prendre en compte plusieurs facteurs pour le…
Jeudi 5 mai, à Theuville. AC Négoce Coupé a invité ses clients à se retrouver autour d'un événement consacré au colza.
Le colza dans tous ses états avec AC Négoce Coupé
AC Négoce Coupé a organisé un événement autour de la culture du colza le 5 mai à Theuville. L'occasion d'une revue d'effectif et …
François-Xavier Rone devant son enrouleur.
La pluie se fait attendre
Depuis le début de ce mois de mai, l’inquiétude grandit dans le monde agricole. L’eau se fait attendre et les fortes chaleurs…
Publicité