Aller au contenu principal

La coopérative Ile-de-France Sud redouble de prudence

L’assemblée générale de la coopérative Ile-de-France Sud s’est tenue mi-décembre en Essonne.

A Etampes (Essonne), le 15 décembre. La coopérative Ile-de-France Sud a tenu son assemblée générale, sous la présidence de Thierry Sirou.

« Année difficile, crise agricole, récolte catastrophique... ». Partout, ces mots résonnent depuis des mois et l’assemblée générale de la coopérative Ile-de-France Sud n’a pas dérogé à la règle.

À Etampes (Essonne), le 15 décembre, si le président Thierry Sirou a dressé un bilan plutôt correct s’agissant de la santé de la structure, il a toutefois fait preuve d’une grande prudence à propos de la campagne de commercialisation en cours pour la récolte 2016.

« Nous nous apprêtons à affronter une prochaine campagne compliquée » a t-il de suite annoncé : « La moisson a été désastreuse avec des rendements en chute libre, notre volume de collecte en moisson a chuté de 36 %, la qualité est hétérogène et les prix de marché sont atones en raison de l’abondance des stocks sur le marché mondial. »

Thierry Sirou a signifié que la situation avait d’ores et déjà des conséquences économiques dramatiques pour les exploitations ainsi que pour la coopérative.

« Nous avons mis en place un plan d’économie drastique de plus de quatre cent mille euros » a t-il expliqué, précisant qu’aucune mesure sociale ne sera prise durant l’exercice.

Dans une volonté affichée de soutenir ses adhérents dans ce contexte difficile, la coopérative a décidé d’une série de mesures d’aides exceptionnelles pour les agriculteurs. « Le conseil d’administration a acté le versement d’avances de trésorerie, le renouvellement pour une année supplémentaire des aides au financement pour les jeunes agriculteurs, ainsi que le versement d’un premier complément de prix dès septembre » a notamment annoncé Thierry Sirou.

Parmi les autres mesures, l’échéance unique de paiement au 31 mars 2017 pour les commandes d’approvisionnement (engrais, phytos et semences), ainsi que l’intervention possible de la coopérative auprès des organismes financiers en cas de besoin.

« Les organisations professionnelles agricoles ont également obtenu une aide pour l’achat de semences certifiées de céréales d’automne » a précisé le directeur, Hervé Courte : « Notre activité a, de ce fait, connu une hausse de 60 % mais le plus important a été de pouvoir répondre à toutes les demandes ».

Dans les mois à venir, la coopérative Ile-de-France Sud affirme qu’elle restera particulièrement attentive à l’accompagnement de ses adhérents.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Les agriculteurs ont du cœur et le font savoir
Vendredi 18 décembre, chez Nathalie et Pierre Bot, maraîchers à Saclay (Essonne), de nombreux produits frais d'agriculteurs…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité