Aller au contenu principal

La FCO pénalise l’élevage eurélien

Le Groupement de défense sanitaire d’Eure-et-Loir organise le 25 février à Miermaigne la traditionnelle réunion d’information de sa section bovine sur fond de crise de la FCO et d’alerte tuberculose.

Le 25 février, à Miermaigne. Le cheptel eurélien est surveillé par le GDS présidé par Nicolas Ligneau (à d.).

« Maudite FCO* qui nous casse les pieds tous les jours », peste le président du Groupement de défense sanitaire d’Eure-et-Loir, Nicolas Ligneau.

C’est ainsi qu’il a ouvert la réunion de sa section bovine le 25 février, à Miermaigne. « Nous sommes dedans pour un bout de temps. Pour le moment, elle nous embête plus sur un plan commercial que pathologique. Cependant, nous ne sommes pas à l’abri d’une explosion de la FCO : nous n’avons pas eu d’hiver », analyse-t-il.

La reprise de l’activité vectorielle est attendue en semaine quatorze... Mais une sueur froide a parcouru l’échine du cheptel eurélien : « Nous sommes passés à côté de quelque chose de grave... », souligne Nicolas Ligneau.

En effet, deux cas de tuberculose bovine ont été repérés dans un élevage sur six animaux provenant des Landes et qui ont finalement été abattus.

Le troupeau est placé sous surveillance mais, pour l’instant, il n’y a pas de bête positive.

« Et il n’y a pas de risque de contaminations extérieures », précise le responsable santé animale de la DDCSPE, Bruno Delaporte : « Mais c’est une prophylaxie lourde pour l’élevage pendant dix ans. »

Finalement, il n’y a pas eu de souci particulier au niveau sanitaire dans le département en 2015, comme le souligne Claire Auguste, l’animatrice du GDS, dans son rapport.

Elle rappelle par ailleurs que l’État s’engage dans un processus d’éradication de l’IBR (rhinotrachéite infectieuse bovine).

« Nous sommes plutôt sereins. Il faut être vigilants sur l’introduction des animaux. Et en cas de contrôle, si un positif est découvert, il faut envisager de s’en débarrasser rapidement », résume le président.

*FCO : fièvre catharrale ovine.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Un doc à propos du glyphosate samedi sur Public Sénat
La chaîne Public Sénat diffuse ce samedi le documentaire d'Isabelle Vayron La Beauce, le glyphosate et moi, qui fait la part…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Betteraves : rendement historiquement bas
La campagne betteravière achevée, le délégué régional de l'ITB, Pierre Houdmon, revient sur ses faits marquants en Centre-Val de…
Des portes ouvertes autour d'un nouveau Deutz chez Nouvellon
Les établissements Nouvellon ont souhaité maintenir leur traditionnelle journée portes ouvertes, le 15 décembre à Bouville (Eure-…
Publicité