Aller au contenu principal

La fédération départementale de Groupama invite au château de Maintenon

La fédération départementale de Groupama a tenu son assemblée générale au château de Maintenon le 1er mars. Retour sur une année atypique pour l'assureur.

«La fédération départementale de Groupama a décidé de vous faire vivre la vie de château le temps de son assemblée générale », relève son président, Dominique Lecomte, en ouvrant ses travaux vendredi 1er mars, dans une salle de l'orangerie du château de Maintenon bien garnie. « Nous sommes engagés et actifs sur notre territoire, poursuit le président. Et je suis fier de représenter une entité régionale qui propose un mutualisme d'entraide et de solidarité ».

Jusqu'au 30 octobre…

Les aspects statutaires des travaux de l'assemblée générale sont traités rapidement pour laisser du temps à une table ronde sur le thème de l'attractivité du territoire eurélien (lire ci-dessous). Mais avant cela, la présidente et le directeur général de Groupama Centre-Manche, Sylvie Le Dilly et Pascal Loiseau, reviennent sur l'exercice écoulé de l'assureur régional.

« Jusqu'au 30 octobre tout se déroulait normalement puis les vents ont commencé à souffler sur la Manche, le Calvados et la Seine-Maritime, il y a eu une succession d'événements climatiques. Après le passage de la tempête Ciarán, nous avons comptabilisé 517 000 sinistres et 1,3 milliard de dégâts », relate Pascal Loiseau, qui pointe également que l'année 2023 a été marquée par un record de nombre de jours sans pluies et par celui des quantités de précipitations en si peu de jours, « ce qui a forcément un impact sur l'assurance ».

Après avoir souligné l'efficacité des pouvoirs publics au moment du passage de la tempête, qui a permis de limiter le nombre de victimes, le directeur général estime que ces événements extrêmes poussent l'assureur à réfléchir sur les manières de mieux cerner les risques et améliorer la prévention. Mais ces phénomènes ont aussi révélé la capacité de réaction de Groupama : « La mobilisation des collaborateurs et des élus a été formidable pour prendre en compte les demandes des sociétaires. 70 % des dossiers sont clos », précise Pascal Loiseau.

« Nous savions que nous aurions une multitude de sinistres, rembobine la présidente de Groupama Centre-Manche. C'est pourquoi nous avons décidé de réactiver notre réseau d'élus estimateurs. Et je suis particulièrement satisfaite de la façon dont vous avez mené cette mission. L'Eure-et-Loir a contribué et ses élus sont allés sur le terrain. Nous avons une force fantastique, c'est ce qui fait la différence avec les autres assurances », souligne Sylvie Le Dilly.

Rôle d'acteur mutualiste

« Cette mission d'élu estimateur, au-delà des services rendus à nos sociétaires, donne tout le sens du rôle que nous avons à jouer en tant qu'acteur mutualiste », ajoute Dominique Lecomte en invitant les élus qui y ont participé à se lever, et les autres à rejoindre cette cohorte.

Les responsables de l'assureur régional ont poursuivi leur bilan de l'exercice 2023, pointant les bons résultats en matière d'assurance des personnes. Pascal Loiseau revient sur le lancement en janvier de la nouvelle mouture de la multirisque climatique : « Là aussi, nous avons eu un vrai succès, l'occasion de réaffirmer notre positionnement avec l'ensemble de notre gamme, pour pouvoir être là en termes d'assurance pour nos agriculteurs ».

Il ajoute : « Nous avons eu des demandes supplémentaires dans le domaine agricole. Vous nous avez sanctionnés en disant que nous devions être plus sur le terrain. Aussi, nous avons mis en place un système de plus de présence, pas uniquement sur le terrain mais aussi pour répondre au téléphone. Et au final, nos sociétaires agriculteurs se sont montrés très satisfaits dans le cadre de notre enquête de satisfaction », se réjouit Pascal Loiseau.

« Nous sommes leader sur le monde agricole, ce sont nos racines, notre ADN. Et je voudrais apporter mon soutien, au nom de Groupama, à ce monde agricole quelque peu agité, déclare Sylvie Le Dilly. Nous avons à cœur d'être à ses côtés. C'est-à-dire aussi avoir des offres qui lui correspondent. La multirisque climatique fait partie des choses que nous avons travaillées avec les agriculteurs pour qu'elle soit pérenne. Quant à la désignation de l'interlocuteur agréé, la plateforme vient d'ouvrir pour les prairies, que vous soyez assuré ou non, cliquez sur Groupama ».

Les AG locales évoluent

Cette première partie s'est achevée par le rapport d'activité de la fédération départementale. Sylvie Le Dilly a mis l'accent sur les actions comme Les gestes qui sauvent, qui ont permis de former plus de 7 300 personnes. Par ailleurs, 132 nouveaux élus ont été recrutés, dont de nombreux jeunes. Enfin, le fonctionnement des assemblées générales des caisses locales a été modifié pour attirer de nouveaux publics. Ainsi, la partie statutaire se fera par voie électronique et ensuite une rencontre mutualiste sera organisée, carte blanche est laissée aux élus pour en faire ce qu'ils souhaitent.

 

 

« Nous participons tous à l'attractivité du territoire »

Isabelle Mesnard, Christelle Minard et Philippe Vigier (de d. à g.), ont échangé sur les raisons de l'attractivité du territoire.

L'assemblée générale de la fédération départementale de Groupama a été l'occasion d'organiser une table ronde sur le thème de l'attractivité du territoire. Elle a réuni la présidente de C'Chartres tourisme, Isabelle Mesnard, la vice-présidente du conseil départemental, Christelle Minard, et le député Philippe Vigier.

« Nous participons tous à l'attractivité du territoire, c'est nous qui la faisons au quotidien, lance Philippe Vigier. C'est un travail de longue haleine, il faut y mettre les moyens financiers et être fiers de nos valeurs et de nos racines ». Pour Christelle Minard : « Notre rôle est d'accompagner l'ensemble du territoire et de construire une politique commune ». De son côté, Isabelle Mesnard estime que « le tourisme c'est permettre aux habitants d'être des ambassadeurs. Nous avons tous un territoire et un terroir à mettre en valeur ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité