Aller au contenu principal

La fibre d’ici 2025 pour 100 % des foyers loirétains

Le Département s’engage à supprimer toutes les zones blanches du territoire d’ici 2025.

Le Département du Loiret a choisi d’accélérer l’aménagement numérique de son territoire. Avec le déploiement du haut débit et de la fibre, les zones blanches devraient toutes disparaître à l’horizon 2025.

Notons que le Département du Loiret compte environ 360 000 locaux répartis en
155 000 locaux sur le périmètre de la zone d’initiative privée (Métropole d’Orléans et 
ville de Montargis) 
et 205 000 locaux sur le périmètre de la zone d’initiative publique.

En décembre 2004, le Département avait lancé une première délégation de service public pour la construction et l’exploitation du réseau Medialys. L’objectif était de couvrir le territoire du haut débit et ainsi d’apporter une offre riche et diversifiée aux particuliers et professionnels qu’ils soient situés en zone urbaine ou rurale. En 2014, une seconde délégation de service public a été lancée : Lysseo. Lysséo a pour objectif la conception, la réalisation et l’exploitation technique ainsi que commerciale d’un réseau de télécommunications électroniques à très haut débit (THD) en fibre optique sur le territoire du département du Loiret.
Le réseau Lysséo a trois objectifs principaux, à réaliser d’ici 2021 :
✓ Le déploiement d’un réseau de fibre optique jusqu’à l’abonné (réseau FTTH : Fiber To The Home) permettant à 71 000 foyers de trente deux communes d’avoir accès à une offre en fibre optique.
✓ La montée en débit de zones ADSL. Cela consiste à créer des centraux téléphoniques de proximité dans des zones où le débit du réseau ADSL est notoirement insuffisant. 115 opérations de ce type sont prévues d’ici 2020, dont la moitié a été réalisée à l’été 2017.
✓ La desserte en fibre optique de sites spécifiques : zones et parcs d’activités, services publics de la santé et de l’éducation.

Rappelons que fin 2014, Axelle Lemaire, à l’époque secrétaire d’État, chargée du Numérique, avait précisé dans un communiqué relatif à la mission France très haut débit :
«Le gouvernement a fait du numérique une de ses priorités stratégiques. La couverture du territoire en très haut débit d’ici 2022, engagement pris par le président de la République (François Hollande) devant les Français lors de la campagne présidentielle, constitue un élément essentiel de cette stratégie : le numérique pour tous et partout. Le Plan France très haut débit traduit l’ambition de l’État» Le plan France THD a donc été lancé.
Notons que Lysseo avait été lancée le 6 février 2014 pour une durée de trente ans.

En octobre 2018, le Loiret se donne deux nouveaux objectifs :
✓ Un bon haut débit (débit supérieur à 8Mbit/s) pour tous fin 2020 ;
✓ La fibre (débit supérieur à 100Mbit/s) pour tous fin 2025.

Pour supprimer toutes les zones blanches du département et permettre à chacun des habitants du territoire d’accéder au haut débit, voire très haut débit, le Département mise sur trois technologies :
✓ La fibre optique : elle permet des débits compris entre 50 Mbits/s et 1 Giga bit/s. Cette technologie remplacera progressivement l’ADSL. Le FTTO (Fiber to the Office) demeure réservé aux entreprises qui ont besoin d’offres professionnelles avec des débits garantis.
✓ La montée en débit DSL : cette solution consiste à aménager le réseau téléphonique existant en lien avec Orange qui demeure le gestionnaire de ce réseau support de la technologie ADSL. L’objectif est d’apporter des débits compris entre 8 et 20 Mbit/s là où il y avait encore à peine 1 Mbit/s avant l’intervention départementale.
✓ Le THD Radio : cette technique consiste à utiliser des bandes de fréquences hertziennes pour apporter une connexion internet fixe de qualité.
Le Loiret a par ailleurs développé un partenariat avec l’opérateur We Access, permettant d’ici 2020, de déployer un réseau THD Radio d’une trentaine d’émetteurs afin de couvrir une centaine de communes.
Cela permettra à 6 000 foyers dépourvus de bon haut débit d’accéder à des débits compris entre 8 et 30 Mbit/s. 


Le THD Radio est donc une technologie hertzienne permettant d’atteindre un haut débit de qualité voire du très haut débit dans un rayon de six kilomètres environ autour d’un émetteur.

Le Département du Loiret lancera fin 2018 une nouvelle DSP, visant à généraliser la fibre à l’abonné sur les 263 communes (représentant environ 120 000 locaux) sur lesquelles ni les opérateurs privés ni le projet Lysseo n’auront déployé de réseau fibre mutualisé.
Quoi qu’il arrive, le Département assure qu’en 2025, 100 % des foyers loirétains disposeraient d’un débit supérieur à 100Mbit/s.

Quelques chiffres

✓ 149,5 Millions d’euros d’investissement sur 30 ans ;
✓ 1900 Kilomètres de câbles optiques ;
✓ 100 Mbit/s pour 70% des foyers d’ici 2021 ;
✓ 71 000 foyers éligibles au FTTH dans 32 communes ;
✓ 115 montées en débit ADSL de sous répartiteurs.

Les plus lus

De l'élevage à la boutique, une chèvrerie moderne qui facilite le travail
La chèvrerie Les Fromages de chèvre Moret, à Tancrou (Seine-et-Marne), est installée dans un bâtiment neuf en bois. Du bâtiment d…
Luc Lorin (archives)
Des rendements corrects en vue pour l'Eure-et-Loir cette année
Le concepteur de Visio-Crop, Luc Lorin, a fait tourner son modèle pour évaluer la future récolte de blé eurélienne.
Taurillons charolais
« Osons l’élevage » dans le Loiret : le projet est lancé
Plus de trente acteurs de l’agriculture du Loiret se fédèrent autour de la chambre d'Agriculture et de la coopérative Alysé pour…
Un concombre 100 % Loiret
La saison de production des concombres vient de démarrer. Jacky Chéron, maraîcher à Saint-Denis-en-Val (Loiret), nous parle de…
Un excellent bilan pour FarmViz après un an d'activité
La société FarmViz est spécialisée dans la gestion de la ventilation du stockage des grains. Un an après le début de ses…
« Opération Parcelles fleuries : nourrir, communiquer et embellir »
Président du canton de Lizy-sur-Ourcq (Seine-et-Marne), Jean-Baptiste Benoist développe depuis 2017 une ­opération « Parcelles…
Publicité