Aller au contenu principal

La filière équine au cœur de l’agriculture

Le Groupement hippique national a organisé son 12e congrès annuel et son assemblée générale fin mars à Nouan-le-Fuzelier.

Les 26 et 27 mars, le Groupement hippique national (GHN) a posé ses valises au Domaine de Chalès à Nouan-le-Fuzelier pour son traditionnel congrès annuel suivi de son assemblée générale.

Lundi matin, une soixantaine de délégués du GHN, venus des quatre coins de la France, ont été accueillis par les membres du comité directeur et le président Philippe Audigé. « Ce congrès 2018 est sous le signe du bonheur. Tout d’abord, le bonheur de vous accueillir. Et ensuite, parce que l’on parle beaucoup du bien-être animal et qu’il est aussi important de parler du bien-être du dirigeant, qui va de pair ! », a-t-il annoncé.

Fabienne Bondon, secrétaire générale, a rappelé que le GHN est le seul syndicat professionnel représentatif des centres équestres.

Cette association spécialisée de la FNSEA rassemble aujourd’hui 2 800 exploitations sur l’Hexagone. « Les services du GHN explosent, il y a de plus en plus d’accompagnement, mais de moins en moins d’adhésions. »

Afin de « marquer et insister sur la vocation agricole du GHN », Samuel Vandaele, administrateur de la FDSEA de Seine-et-Marne et secrétaire général de Jeunes Agriculteurs, est intervenu sur la question : 2019, élections chambre d’Agriculture : quels enjeux pour notre profession ?

« Tout le monde doit se sentir concerné par les élections chambre qui vont se dérouler début 2019. Le GHN, l’ensemble de ses adhérents et les centres équestres sont bien des agriculteurs ! », a-t-il souligné.

Après avoir détaillé le déroulement des élections, Samuel Vandaele a laissé la parole à Jean-Michel Buttner, représentant de la section cheval au conseil d’administration de la FDSEA de Seine-et-Marne, qui a expliqué comment il s’est investi au sein de la FNSEA en tant « qu’expert cheval » et l’importance de son rôle pour le bon développement de la filière équine.

« Le monde équin a une vraie valeur ajoutée à apporter au milieu agricole. Certes l’engagement demande du temps, mais je suis aujourd’hui satisfait de faire entendre ma voix et de participer à l’avenir agricole. », a-t-il expliqué.

La journée s’est poursuivie par l’intervention de Jean Cezard, nouveau directeur de l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE), sur la politique actuellement menée par l’organisme et notamment sur sa nouvelle qualification d’Institut technique agricole.

Le deuxième jour de rencontres a été marqué par la venue de Mickaël Mangot, qui a présenté ses « leçons inattendues de l’économie du bonheur » aux dirigeants de centres équestres et par l’élection de trois nouveaux élus au comité de direction, pour une durée de neuf ans : Sarah Bourtembourg, Jean-Michel Buttner et Antoine Rabouan.

« Ce congrès relance la dynamique et montre que le monde équin a encore beaucoup à apprendre sur l’investissement syndical », a conclu le président.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Caproga : une bonne année
Même si l’assemblée générale de la coopérative Caproga n’a pas pu se dérouler en présentiel, le bilan d’activité 2019 a tout de…
Publicité