Aller au contenu principal

Lait
La filière lait UHT responsable de Monoprix renouvelée

C'est encerclé par un public bovin que le contrat tripartite de la filière lait UHT* responsable de Monoprix avec LSDH** et l'APLBC*** a été renouvelé, vendredi 15 septembre.

En partenariat depuis 2012, Monoprix et LSDH** travaillent en étroite collaboration pour proposer aux consommateurs un lait de qualité, et pour rémunérer au plus juste les producteurs. Vendredi 15 septembre, les deux structures, accompagnées par l’APLBC***, ont renouvelé leur engagement en signant de nouveau le contrat tripartite de la filière lait UHT*.

Un cahier des charges exemplaire

La signature s'est déroulée à Fay-aux-Loges, au Gaec des Maisons Pavées, où les deux associés, Bruno Cordier et Jason Bouclet, sont en contrat de production avec LSDH. « Le lait représente 75 % du chiffre d’affaires de notre exploitation, soulignent les deux agriculteurs. Nous produisons 750 000 litres de lait par an, dans le cadre des démarches de lait équitable ». Comme tous les producteurs inclus dans ce contrat tripartite, ils doivent répondre à un cahier des charges spécifique qui comprend entre autres une alimentation locale, sans organismes génétiquement modifiés (OGM), une obligation de pâturage, un engagement en faveur de la réduction de gaz à effet de serre, et le respect du bien-être animal.

400 agriculteurs engagés en France

Selon Guillaume Sénéclauze, président du groupe Monoprix, et Pauline Glaziou, directrice de l’offre alimentaire et beauté, ce contrat regrouperait pas moins de 400 agriculteurs pour 3,5 millions de litres de lait récoltés chaque année. « Nous avons à cœur de valoriser les filières, de protéger l’agriculture et le bien-manger, précise le président de l'enseigne de magasins. Nous nous sommes engagés envers nos clients pour leur proposer une nourriture saine, française, locale, et qui permette à nos agriculteurs d'être rémunérés au juste prix ».

Dans les faits, les éleveurs laitiers retenus dans ce contrat de qualité sont inspectés régulièrement afin de constater la bonne tenue de leurs engagements. « Au-delà des mots et des actions, nos techniciens spécialisés vont, tous les ans, contrôler ce qu’il se passe sur les exploitations, explique Emmanuel Vasseneix, président de LSDH. Le prix du lait a été fixé à 540 euros/1 000 litres par les producteurs de l’APLBC et les consommateurs en s’appuyant sur les coûts de production. Ce prix pourra évoluer dans le temps, en fonction des indices de coûts de production, mais est vérifié par un certificateur extérieur », poursuit le responsable de l'usine de Saint-Denis-de-l'Hôtel.


*Ultra haute température.

**Laiterie de Saint-Denis-de-l’Hôtel.

***Association des producteurs de lait du bassin Centre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité