Aller au contenu principal

La filière noix-noisette se développe en Centre-Val de Loire

Mardi 24 avril, une cinquantaine de personnes ont participé à une réunion d’information sur les productions de noix et noisettes en Centre-Val de Loire.

Dans le cadre du CAP’filière arboriculture, les chambres d’Agriculture de la région Centre-Val de Loire ont organisé une réunion d’information sur les productions de noix et noisettes mardi 24 avril dans les locaux de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, à Blois.

Cette réunion s’est déroulée en deux parties. Dans un premier temps, Célia Dujardin, de la chambre d’Agriculture de Loir-et-Cher, a exposé les caractéristiques technico-économiques de la filière noix et dressé un état des lieux des acteurs de la région et une liste de leurs besoins.

« En Loir-et-Cher, la filière compte à ce jour vingt-trois producteurs, soit l’équivalent de 160 hectares », a précisé la conseillère.

Dans un second temps, ce fut au tour de la filière noisette d’être présentée, avec notamment les témoignages des deux principaux producteurs de la région : Damien Javoy, qui détient trente hectares à Saint-Hilaire-Saint-Mesmin dans le Loiret, et Philippe Beaujouan qui en détient neuf à Roches (Loir-et-Cher).

Bruno Saphy, responsable développement des plantations chez Unicoque, est intervenu pour parler de cette coopérative qui traite 98 % de la production française de noisettes et compte à ce jour 300 adhérents (dont vingt mixtes noix et noisettes), soit 5 000 ha de noisetiers avec un potentiel actuel de 15 000 tonnes et 540 ha de noyers avec un potentiel de 1 200 tonnes.

« La production mondiale représente 1 million de tonnes dont 75 % assurés par la Turquie dont la production est en baisse. Pourtant la consommation de noisettes augmente de 4 à 5 % notamment grâce à la demande de l’industrie en fruits à coque et à la consommation chinoise  (importation en cinq ans de 0 à 25 000 tonnes) », a indiqué Bruno Saphy avant de développer sur la société Ferrero qui est le premier planteur de noisettes au monde.

« Si l’industrie se met à faire le boulot d’un agriculteur, c’est qu’il y a de l’intérêt et donc un vrai potentiel dans le développement de la noisette ».

Dans ce sens, Unicoque s’est lancée dans le projet de développement « 10-20-30 » de la filière noisette (2010, 10 000 tonnes ; 2020, 20 000 tonnes ; 2030, 30 000 tonnes) qui vient s’inscrire dans la durée et laisse de bons présages pour les futurs producteurs.

Que ce soit dans le contexte d’un projet d’installation ou de diversification, cette rencontre a été l’occasion pour la cinquantaine d’agriculteurs présents de découvrir ces productions et d’identifier les besoins.

Un franc succès pour cette opération qui a permis de repérer en Centre-Val de Loire près de quinze projets noisette et deux noix.

Les plus lus

Hommage à Armelle Caffin, partie trop tôt
À la suite du décès d’Armelle Caffin dans sa 61e année le 30 décembre 2020, le journal Horizons tient à adresser ses plus vives…
Paul Duchenne glane le titre de meilleur pointeur d'Eure-et-Loir
La finale du concours départemental de jugement de bétail d'Eure-et-Loir s'est déroulée le 7 janvier à Saint-Ulphace (Sarthe).…
Des spiritueux des champs d'Île-de-France à la bouteille
La Distillerie d’Isle-de-France, installée à Fresnes-sur-Marne, produit gin, rhum et eau-de-vie à déguster (avec modération) ou à…
Clémence Drian
Les Gîtes de France reprennent leur autonomie en Eure-et-Loir
La commercialisation des Gîtes de France en Eure-et-Loir n'est plus assurée par l'ADRT, l'association reprend son autonomie.
Les producteurs locaux à la fête !
Évènement organisé par JA 41, Noël à la ferme s’est déroulé le week-end dernier à Vendôme. L’occasion, pour les producteurs…
Zoom sur l'association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire
Marie-Christine Ligouis est présidente de l’association des trufficulteurs de Beauce Val de Loire. Elle nous raconte l’histoire…
Publicité