Aller au contenu principal

Exposition
La Foire de Poissy se redécouvre

Une exposition inédite raconte la prestigieuse Foire aux bestiaux de Poissy (Yvelines). L’occasion de redécouvrir un pan de l’histoire de la ville.

C’est une exposition pas bête du tout ! Jusqu’au 6 novembre, la Maison de fer à Poissy (Yvelines) accueille l’exposition Bestiaux la Foire ! Quand Poissy nourrissait Paris. Organisée comme une rétrospective, l’exposition lève le voile sur une foire aujourd’hui oubliée. Datant au moins du XIe siècle, la foire de Poissy a été pendant longtemps l’une des plus importantes de la région. Couplée au marché, elle a alimenté pendant de nombreuses années la capitale en bestiaux. Ainsi, on a pu compter jusqu’à 3 000 bœufs, 1 000 veaux ou encore 8 000 moutons à la journée. Déjà au XIIIe siècle, la place commerciale florissait, et ce jusqu’à la fin du XIXe siècle. La foire était si importante qu'elle est devenue une véritable plaque tournante du marché bovin. En 1884, le marché aux bestiaux est définitivement supprimé pour s’installer avec celui de Sceaux à la Villette, à Paris. Celui-ci a été détruit à son tour en 1974, au profit de nombreux équipements culturels. La foire était tellement importante qu’elle a laissé de nombreuses traces à Poissy, à commencer par la nomenclature des rues. L’exposition regroupe différentes illustrations de cette époque, dont une photographie de 1865, ainsi que des objets témoignant de ce riche passé, désormais révolu.

Une mise en valeur du patrimoine local

L’exposition se complète avec une visite autour de la halle du marché, qui a été construite il y a deux cents ans. Des panneaux font découvrir la place telle qu’elle était au cours du XIXe siècle.

Cette exposition permet également de resituer la place centrale de Poissy dans l'histoire de l'agriculture. Si la compétition a aujourd'hui lieu à Paris, c'est ici qu'est né l'ancêtre du Concours général agricole, originellement Concours d'animaux gras de Poissy, en 1844.

Inauguré il y a un an et demi, le centre culturel prend place dans la Maison de fer. La demeure a été construite à la fin du XIXe siècle, en mêlant différents métaux. Ayant subi de nombreux dommages lors de la tempête de 1999, elle est finalement reconstruite à l’identique par la mairie de Poissy, au titre de son ­caractère exceptionnel.

+ d'infos :

Maison de fer, 2 ter allée des Glaïeuls à Poissy. Ouvert les mercredis, samedis et dimanches de 13 heures à 18 heures. 2 euros, tarif réduit à 1 euro sous conditions. Gratuit le premier dimanche de chaque mois.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Nicolas Roch nous a quittés
Nous avons la tristesse d'apprendre le décès de Nicolas Roch, survenu accidentellement lundi 3 juin à l'âge de 46 ans.
Même si Miss France ne vient pas cette année, rendez-vous tout de même ce week-end au comice agricole de Dangeau.
Rendez-vous à Dangeau ce week-end pour le comice
La grande famille des éleveurs donne rendez-vous à tous ce week-end pour le comice agricole Perche et Dunois, à Dangeau.
Mercredi 15 mai, à Janville-en-Beauce. En présence du président et du directeur général de Cristal Union, Olivier de Bohan et Xavier Astolfi (au c.), le président de la section Pithiviers-Toury, Olivier Duguet (à g.), a ouvert son assemblée générale par l'annonce d'un prix record pour les betteraves.
Betteraves : Cristal Union annonce un prix record
La section Pithiviers-Toury de la coopérative Cristal Union a tenu son assemblée générale annuelle le 15 mai à Janville-en-…
Vendredi 17 mai, à Dangeau. Le jeune éleveur Victor Forge (à g.) a expliqué les difficultés de désherbage de sa nouvelle parcelle de lavande, travail manuel requis.
Le comice de Dangeau est lancé
Quel lien y a-t-il entre une entreprise spécialisée dans la production de godets pour l'agricole et le BTP, les établissements…
D'anciennes variétés de blé de nouveau au goût du jour
Damien Foussereau, céréalier à Authon, a décidé de se lancer dans la meunerie et de cultiver des variétés de blé anciennes. Une…
Jeudi 6 juin, à Illiers-Combray. Le robot Orio de Naïo technologies désherbinant du maïs a été l'un des centres d'intérêt des adhérents de la Scael lors de cet Agricampus.
Un AgriCampus ensoleillé pour les adhérents de la Scael
Le groupe coopératif Scael a organisé son traditionnel Agricampus jeudi 6 juin, sur une plateforme à Illiers-Combray. Plus…
Publicité