Aller au contenu principal

Magazine
La Fontaine illumine Vaux-le-Vicomte

La 16e édition de Vaux-le-Vicomte en lumières célèbre les 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine. Des automates et mises en scène animent les animaux des fables. Nouveauté 2021 : un mapping projeté sur la coupole du grand salon donne vie à la fable du Renard et de l’Écureuil.

Le château de Vaux-le-­Vicomte (Seine-et-Marne) a revêtu ses habits de lumière pour la 16e année pour les fêtes de fin d’année. À l’occasion des 400 ans de la naissance de Jean de La Fontaine, les fables de ce dernier sont mises à l’honneur. Rappelons que Jean de La ­Fontaine était ami et grand défenseur de Fouquet, qui fit bâtir le château de Vaux-le-­Vicomte.

Ainsi, chaque pièce met en scène une fable différente dans de somptueux décors imaginés par Éric Naudin. Le Cerf se mirant dans l’eau dans la chambre des muses, la Cigale et la Fourmi en sculptures 100 % en sucre réalisées par ­Canasuc, le bal des animaux autour d’un buffet somptueux, et bien d’autres encore prennent vie. Des automates, dont un ours géant, rappellent également la magie des vitrines des grands magasins. On retrouve aussi tous ces animaux dans le Musée des équipages.

Nouveauté de l’année, une projection immersive, toutes les cinq minutes, du conte-fable Le Renard et l’Écureuil plonge le visiteur dans un mapping à 360 degrés sur les 1 500 m2 du grand salon et de sa coupole rénovés dernièrement. Cette fable, contée par Laurent ­Stocker, sociétaire de la Comédie française, n’a été publiée qu’un siècle après son écriture. Elle donne à Fouquet l’apparence d’un écureuil, à Colbert celle d’un renard et à Louis XIV le soleil et la foudre.

Mais Vaux-le-Vicomte en lumières, ce sont aussi les 35 hectares de jardins à la française qui s’illuminent de milliers de lumières à la tombée de la nuit et un son et lumière projeté sur la façade. La projection est complétée d’un nouveau tableau montrant le choix du fabuliste de rester fidèle à son ami emprisonné. Enfin, une guimauve pouvant être grillée au brasero est offerte aux enfants, une chasse au trésor et un arbre à vœux permettent de compléter la visite.


Vaux-le-Vicomte en lumières est ouvert jusqu’au 2 janvier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
Vendredi 28 octobre, à la préfecture de Melun. Anne-Gaëlle Blanc, de l'OFB, Bruno Mollot, de la FDC 77, et Brice De Bisshop, éleveur et représentant de la FDSEA, sont intervenus dans le cadre des nouvelles restrictions concernant la grippe aviaire.
Grippe aviaire en Seine-et-Marne : restrictions sur la chasse
Alors que le niveau de risque de grippe aviaire devrait prochainement passer à « élevé » sur tout le territoire, une nouvelle…
De g. à d.	: Patrick Langlois, Jean-Marie Fortin, Pierre Coisnon et Sébastien Méry. Tous ont pris la parole pour évoquer le choc énergétique et son impact sur les filières agricoles et alimentaires.
Choc énergétique : les acteurs des filières alimentaires témoignent
Face à la colossale hausse du prix de l’électricité et du gaz, la FNSEA du Loiret a réuni les acteurs des filières alimentaires…
Lundi 24 octobre, à Chartres. Pour la plateforme Sur le champ	! co-­présidée par Éric Thirouin et Éric Brault, l'enjeu est de gagner le marché de la ­restauration collective.
Sur le champ ! en manque de restauration collective
La SCIC* qui gère la plateforme Sur le champ ! a organisé, le 24 octobre à Chartres, son assemblée générale annuelle, suivie d'…
Publicité