Aller au contenu principal

La Fop se dit prête à une nouvelle base de paiement de l’huile

La Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux (Fop) s’est dite prête le 6 avril au paiement de la graine de colza selon une base 42 % (et non 40 %) de teneur en huile, comme voulu par le transformateur Saipol (Avril).

© JC. Gutner

«On n’est pas opposés à l’évolution des pratiques commerciales», a déclaré à Agra Presse le président Gérard Tubéry, précisant qu’un conseil d’administration le 13 avril abordera le sujet. «C’est l’occasion d’un débat plus global sur la répartition de la valeur ajoutée tout au long de la filière.» Le contrat Euronext (ex-Matif) fait aujourd’hui référence pour le paiement de la graine de colza, avec des spécifications comportant une teneur en huile de 40 %. Saipol lui reproche un fort décalage par rapport au marché physique. «Le Matif est le seul marché au monde qui affiche un écart de 8 à 10 % sous le prix réel » de la graine de colza, affirme Jean-Philippe Penet, directeur commercial de la filiale d’Avril. D’après ses calculs, le passage d’une base 40 à 42 % pour la teneur en huile réduirait de 3 points la différence. «Tous nos achats de colza 2016-17 sont réalisés sur une base 42 %» d’huile, a-t-il indiqué. Saipol revendique 54 % de la collecte française de colza transformée.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Betteraves : des solutions en perspective
Le syndicat betteravier régional a tenu son assemblée générale le 19 novembre. L'occasion pour Alexandre Pelé, président de la…
Cinq étudiants de Nermont projettent un voyage d'étude
Cinq élèves du LEAP de Nermont (Eure-et-Loir) projettent un voyage d'étude vers le sud de la France sur le thème de l'adaptation…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
La Région Île-de-France débloque une aide d'urgence sécheresse
La Région Île-de-France vient en aide aux agriculteurs frappés par la sécheresse et la jaunisse de la betterave.
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture d'Eure-et-Loir a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE…
Publicité