Aller au contenu principal

« La France ne peut pas se réguler toute seule" prévient Olivier Picot (Fnil) »

La France ne peut pas se réguler toute seule a prévenu le président délégué de la fédération de l’industrie laitière (Fnil) Olivier Picot, lors d’une conférence de presse le 16 mars.

Olivier Picot
Olivier Picot
© FNIL

Une manière de se montrer très sceptique sur l’impact de ce que le ministre de l’Agriculture a obtenu à Bruxelles. La Commission européenne a en effet ouvert la porte à la possibilité pour chaque pays de réguler son propre marché laitier. La fédération de l’industrie laitière ne refusera pas de participer aux travaux sur cette régulation mais Olivier Picot voit mal « la France seule accepter de se couper un bras en laissant les autres pays prendre des parts de marché ». D’autant que, rappelle la Fnil, aucun financement n’est prévu pour compenser, auprès des producteurs, l’éventuelle baisse de production. Parmi les mesures adoptées à Bruxelles, la plus effective devrait, selon Olivier Picot, être le doublement du volume de poudre de lait et de beurre admis à l’intervention. Les volumes actuellement prévus, sinon, devaient être saturés dès le mois d’avril. Selon lui, l’important est que « les entreprises françaises accèdent à leur ressource laitière dans les mêmes conditions que leurs concurrents ». Olivier Picot ne voit pas les prix du lait se redresser dans un proche avenir. « Même s’ils finiront par se redresser, dit-il. Et pour l’industrie, « la difficulté sera alors de les répercuter auprès des consommateurs ».

Les plus lus

Un projet de la Scael présenté au ministre Olivier Dussopt
Le ministre Olivier Dussopt est allé à la découverte du projet Sensoriel développé par le groupe coopératif Scael autour du…
Réussir son colza avec la Chambre et Terres Inovia
Deux visites d'essais ont été organisées par la chambre d'Agriculture en partenariat avec Terres Inovia. Le 10 mai, autour de la…
Les 9 et 10 juin, plateforme bio, conventionnelle et élevage
La troisième plateforme de la chambre d'Agriculture aura lieu les 9 et 10 juin à Saint-Martin-de-Bréthencourt (Yvelines).
La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Sophie Bourcier, fondeuse de bronze
Portrait Sophie Bourcier est depuis une quinzaine d’années fondeuse de bronze à Bagneaux-sur-Loing (Seine-et-Marne), où elle a…
Le 21 mai, à Sours. Largeur de la bordure, espèces cultivées sur la parcelle, pourcentage de sol nu, espèces qui la composent et leur quantité, rien n'échappe aux élèves de l'Eplefpa de La Saussaye lors de leur diagnostic.
Les bordures de champs de La Saussaye auscultées
Les élèves des parcours agricoles de l'Eplefpa de Chartres-La Saussaye ont effectué, le 21 mai, un diagnostic complet des…
Publicité