Aller au contenu principal

Musée
La grotte Cosquer, chef-d'œuvre sous-marin

Ouvert depuis juin 2022 à Marseille (Bouches-du-Rhône), le musée Cosquer Méditerranée permet de découvrir une reconstitution de la grotte sous-marine du même nom découverte à la fin du XXe siècle sur le territoire de la cité phocéenne.

Plongeur professionnel — il a même ouvert une école de plongée à Cassis —, Henri Cosquer a découvert en 1985 l’entrée d'une grotte sous-marine lors de l’un de ces périples dans les profondeurs de la grande bleue. Pas moins de cinq plongées ont été nécessaires pour atteindre la grotte et découvrir ses concrétions et surtout des centaines de dessins préservés. Située à proximité du cap Morgiou, l’entrée se trouve à 37 mètres de profondeur. Un boyau submergé conduit à la première salle. La dernière fréquentation au sein de cette grotte remonte à 19 000 ans avant Jésus-Christ. Elle est contemporaine de la grotte Chauvet (Ardèche).

Inaccessible, cette grotte sous-marine, classée au titre des Monuments historiques en 1992, est l’une des plus importantes au monde. Elle a été entièrement reconstituée au musée Cosquer Méditerranée à Marseille à côté du Mucem (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée) sur 1 750 m2.

Plongée dans la préhistoire reconstituée

Ouvert en juin 2022, un bâtiment blanc moderne entouré d’eau accueille les visiteurs pour une plongée dans la préhistoire. Plus d’un million de personnes s’y sont déjà rendues. Muni d’un casque audio, à la manière d’un plongeur, le visiteur monte dans une cage de descente scénographiée avant de s’installer dans des nacelles guidées par infrarouge. Durant plus de trente minutes, il sillonne les allées de la grotte pour y découvrir des stalactites et stalagmites sculptées naturellement et de nombreux dessins. Près de 500 gravures constituent un immense bestiaire comprenant chevaux, mais aussi plus surprenant des pingouins et phoques auxquels s’ajoutent des représentations humaines, des empreintes négatives de mains.

S’ensuit un film sur Henri Cosquer et les étapes de sa découverte, puis une exposition sur les animaux vivant à l’époque, des objets et une fresque pour comprendre l’évolution du niveau de la mer au fil des siècles dans le secteur de la cité phocéenne.

Avec la montée des eaux, le site originel est menacé chaque jour un peu plus, d’où l’intérêt de la reconstitution également pour les scientifiques et historiens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Philippe Girardot.
« Entretien des jachères en Seine-et-Marne : une seule et même date d’interdiction pour tout le département, du 10 mai au 1er juillet »
Le président de la commission faune sauvage de la FDSEA 77, Philippe Girardot, explique l'harmonisation les dates d’…
Marc Langé quitte la présidence de l'AIEL.
Irrigants : « J'ai annoncé que je me retirais de la présidence de l'AIEL »
L'assemblée générale de l'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) s'est déroulée le 25 mars à Chartres. Le point…
À La Boissière-École (Yvelines), le 14 mars. La responsable d'élevage de la Ferme de la Tremblaye, Bérénice Giot, a largement participé à la conception des nouveaux bâtiments de l'atelier bovin.
Ferme de la Tremblaye : une révolution opérée grâce aux nouveaux bâtiments
Au confins de l'Eure-et-Loir et des Yvelines, la Ferme de la Tremblaye a déménagé tout son cheptel bovins dans des bâtiments…
À Chaingy (Loiret), jeudi 14 mars. La FNSEA 45 a organisé une rencontre
pour mettre à l'honneur la filière orge brassicole.
Du grain d'orge à la bière, les coulisses d'une réalité agricole
À l'occasion de la Saint-Patrick, la FNSEA du Loiret a mis en lumière la filière orge brassicole. Rendez-vous était donné à la…
[VIDÉO] Arnaud Rousseau réagit après le congrès FNSEA
À l'issue des trois jours de congrès qui se sont achevés par un discours du ministre de l'Agriculture, Marc Fesneau, jeudi 28…
« Betteraves 2024 : des semis sous pression »
Jean-Philippe Garnot, président de la CGB* Île-de-France, alerte sur l'absence de solutions face à la jaunisse virale de la…
Publicité