Aller au contenu principal

Innov-agri
Jean-Francois Delaitre : « La méthanisation est un métier à part entière »

Si la méthanisation agricole répond à des objectifs énergétiques de fertilisation des sols et climatiques, de nombreuses questions restent à trancher. Le point avec Jean-Francois Delaitre, président de l’AAMF*.

Dix ans après les premières injections de biométhane en direct dans le réseau, des questions restent à trancher, souligne l'agri-méthaniseur seine-et-marnais et président de l'AAMF*.
Dix ans après les premières injections de biométhane en direct dans le réseau, des questions restent à trancher, souligne l'agri-méthaniseur seine-et-marnais et président de l'AAMF*.
© L.G.-D. - Horizons

Si la méthanisation agricole est ancienne, elle s’est réellement développée en France au début des années 2000 avec des éleveurs qui ont mis en place des installations en cogénération sur le modèle allemand afin de traiter lisier, fumier et fournir de l’énergie pour les fromageries. Dans le même temps, ils ont créé l’Association des agriculteurs méthaniseurs de France (AAMF), aujourd’hui présidée par Jean-François Delaitre, polyculteur et agri-méthaniseur à Ussy-sur-Marne (Seine-et-Marne). Mais le véritable essor de la méthanisation sur le territoire français a débuté il y a dix ans à la suite d'une loi de 2011 qui permettait d’injecter du biogaz directement dans le réseau.

Ainsi, prochainement sera célébré le dixième anniversaire de la première unité d’ampleur qui a injecté en direct du gaz dans le réseau, celle de Mauritz et Jacques-Pierre Quaak à Chaumes-en-Brie (Seine-et-Marne).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité