Aller au contenu principal

La méthanisation, levier économique

À la suite de la signature de la charte Cap Métha 77, le Département de Seine-et-Marne organisait le 3 juillet une journée de visites chez des acteurs de la méthanisation.

Si la méthanisation présente des atouts environnementaux permettant de produire un gaz vert et local, c’est aussi un formidable levier de développement pour de nombreuses entreprises de Seine-et-Marne ainsi qu’un gisement d’emplois.

Le président du conseil départemental de Seine-et-Marne, des élus du département et des représentants de GRDF et GRT gaz ont visité des entreprises en pleine expansion grâce la méthanisation.

Ces visites s’inscrivaient dans le cadre de la signature de la charte Cap Métha 77 qui a eu lieu le 22 juin dernier et qui réaffirme la volonté de nombreux acteurs, dont la chambre d’Agriculture, de continuer à développer la méthanisation en Seine-et-Marne, département leader en production de biométhane.

La matinée a débuté par la visite de l’entreprise Noblet, à ­Serris. Spécialisée dans la location d’engins de chantier, de camions et de pelles avec chauffeur, elle s’engage pour réduire son empreinte carbone en utilisant du bio GNV. Les véhicules au GNV permettent notamment à l’entreprise d’intervenir à Paris et en petite couronne, en zone à faibles émissions, et ainsi de gagner des marchés et d’assurer son développement.

La délégation a ensuite pris la direction de l’entreprise Solu’agri à Charmentray, un prestataire pour les travaux agricoles qui assure la prestation d’ensilage pour les silos de stockage des méthaniseurs.

Avec le développement de nombreux sites de méthanisation sur le territoire, Solu’agri est en forte expansion et a recruté récemment. Une agricultrice porteuse d’un projet de méthaniseur dans la commune, Stéphanie Lenfant, a, par ses propos, illustré les engagements de la charte Cap Métha 77.

Enfin, la journée s’est achevée sur le site d’un des douze méthaniseurs en fonctionnement en Seine-et-Marne avec une injection dans les réseaux de GRDF, l’unité de méthanisation Méthabrie, afin de comprendre les étapes de la méthanisation en partant des silos d’ensilage jusqu’au point d’injection chez GRDF.

En trois visites, la délégation a ainsi découvert toutes les facettes de la filière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La perdrix grise, une des productions phares de l\'élevage, est plutôt destinée aux départements limitrophes.
L'interdiction de chasser impacte les éleveurs de petit gibier
Thibault Pelletier élève du petit gibier à Écublé (Eure-et-Loir). Une activité fortement impactée par les mesures d'interdiction…
Le 16 novembre, à Chartres. Les Universités du soir de la Chambre sur la certification HVE ont été retransmises en direct sur Youtube.
La certification HVE fait le plein
La chambre d'Agriculture a consacré, le 16 novembre, ses 28es Universités du soir au thème de la certification HVE en grandes…
Baisse attendue du résultat des exploitations en 2020
Le CERFrance alliance Centre a livré les chiffres de son panorama des exploitations euréliennes. Rencontre avec son directeur,…
Pa'dou, ou la patate douce acclimatée en Eure-et-Loir
Séverine et Rodolphe Pichard, installés sur leur ferme de Louasville, sont à l'origine de l'introduction de la culture de la…
Charlin Hallouin : « J’aime tester en mesurant les risques	».
Charlin Hallouin, céréalier et producteur d’oléagineux
Installé en grandes cultures à Danzé, Charlin Hallouin produit des céréales et des oléagineux. Le président de JA 41 fabrique son…
« Nos décideurs se fichent de nous  ! »
Betteravier à Villexanton (Loir-et-Cher) pour le compte de Tereos, Bertrand Menon accuse une perte de rendement de 50  % à cause…
Publicité