Aller au contenu principal

La moisson est lancée, attention aux feux de récolte

Les récoltes ont débuté dans les escourgeons. Les journées chaudes annoncées la semaine prochaine feront grimper le risque d'incendie. Rappel des bons réflexes à adopter.

Mardi 27 juin, à Sonchamp (Yvelines). La moisson 2023 a débuté dans les orges au début de la semaine.
Mardi 27 juin, à Sonchamp (Yvelines). La moisson 2023 a débuté dans les orges au début de la semaine.
© M.G. - Horizons

Les premières moissonneuses-batteuses sont sorties dès le week-end dernier et désormais, les récoltes sont en cours — principalement dans les escourgeons — sur l'ensemble du territoire francilien. Si les températures plutôt modérées de cette première semaine permettent de travailler dans une relative sérénité, des journées bien plus chaudes sont annoncées dès la semaine prochaine. Le risque de départ de feu sera alors bien plus important.

Dans les trois départements de l'ouest francilien, les conventions avec les Services départementaux d'incendie et de secours (Sdis) sont toujours en vigueur. Ce travail commun permet à chacun de préparer au mieux cette délicate période et d'adopter les bons gestes de prévention, et d'agir efficacement le cas échéant.

Si chaque année, les pompiers suivent plusieurs dizaines d'heures de formation pour intervenir sur les feux d’espaces agricoles, les agriculteurs peuvent eux aussi agir en amont en adoptant quelques pratiques préventives. Concernant le matériel (moissonneuses-batteuses et tracteurs), il est recommandé de nettoyer les filtres à air, les prises d’air et radiateurs, de nettoyer et graisser les poulies et paliers, de surveiller les voyants de température et d’échauffement, de nettoyer régulièrement les accumulations de débris de paille et menues pailles et enfin, d'installer un extincteur à poudre de 2 kg dans la cabine du tracteur et un extincteur à eau pulvérisée (6 litres) dans la ­moissonneuse-batteuse.

« Concernant les parcelles, il est judicieux de prévoir des outils de déchaumage attelés en bout des parcelles en cours de récolte pour agir en cas de départ d'incendie, font savoir les Sdis des Yvelines, de l'Essonne et du Val-d'Oise. En bordure de routes, un déchaumage de minimum 12 mètres de large est conseillé pour prévenir les risques d'incendie (jets de mégots…) ».

En cas d'incendie

  • Composer le 18 et préciser la commune et l’accès le plus proche. Préciser également la nature de la végétation concernée, la superficie brûlée et la superficie menacée.
  • Le Codis, après l’engagement des secours prévus, appelle le référent de secteur qui mobilise le réseau d’agriculteurs de proximité pour apporter leur concours aux sapeurs-pompiers. Le référent rappelle le Codis pour préciser les moyens mobilisés par le réseau. Attention, il est demandé de ne pas appeler soit-même l'agriculteur référent.
  • Ne pas s’exposer au feu, à la fumée et à la chaleur ; adapter sa vitesse lors des phases de travail ; garder un contact visuel avec les autres moyens (sapeurs-pompiers et/ou agriculteurs).
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Mercredi 24 janvier, tôt le matin, au rond-point du supermarché Cora, plus d'une cinquantaine de tracteurs ont répondu à l'appel à mobilisation lancé par la FNSEA 41 et JA 41 pour prendre la route vers la préfecture de Blois.
FNSEA et JA 41 se mobilisent à Blois
La colère des agriculteurs a grondé en Loir-et-Cher et plus précisément à Blois, devant les locaux de la préfecture, mercredi 24…
Charles Perdereau, Président de JA Centre-Val de Loire.
Charles Perdereau : « Nous voulons des actes ! »
Les premières grosses mobilisations ont pris de l’ampleur tout au long de ces derniers jours un peu partout en France. La montée…
Mardi 23 janvier, à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise). Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en visite dans l'exploitation de Paul Dubray,
Valérie Pécresse à la rencontre des agriculteurs
Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, s'est rendue mardi 23 janvier à Boissy-l'Aillerie (Val-d'Oise) sur…
« Nous appelons à une mobilisation forte ce dimanche 28 janvier dans notre département »
Bertrand Petit, président de la FNSEA 28, et Guillaume Chenu, président de JA 28, prennent la parole dans un contexte de ras…
Les marques de Lactalis ont été épinglées par les éleveurs de la FNSEA et de JA d'Eure-et-Loir.
Les éleveurs ciblent Lactalis
Les éleveurs laitiers de la FNSEA 28 et de Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir ont mené une action au sein du Centre Leclerc de…
Lydie Boussin trie elle-même ses œufs bio à la main car elle n'emploie personne sur son exploitation.
Élever des poules pondeuses bio, oui, mais à quel prix ?
Il y a dix ans, Lydie Boussin est devenue éleveuse de poules pondeuses bio. Aujourd’hui, face à la saturation du marché, la jeune…
Publicité