Aller au contenu principal

Solidarité
La MSA Île-de-France solidaire des exploitants agricoles touchés par l’épisode de gel sur les cultures

Face à l’épisode de gel tardif qui vient de toucher les cultures début avril, la MSA mobilise ses équipes pour identifier les professionnels concernés par cet événement climatique.

Même s’il est encore trop tôt pour mesurer toute l’étendue des cultures endommagées et leurs conséquences, la filière arboricole semble être à ce stade, en Île-de-France, majoritairement impactée, et va faire l’objet d’un accompagnement renforcé.

Ainsi, un conseiller de la MSA prendra contact avec ces chefs d’exploitations afin d’être à leur écoute et pour examiner les solutions envisageables dans cette période difficile, dans l’attente de décisions gouvernementales qui pourraient être prises très prochainement.

Par ailleurs, les différents dispositifs mis en place par la MSA dans le cadre de la prévention du mal-être agricole, comme Agri'écoute - joignable 7j/7, 24h/24 au 09.69.39.29.19 -, restent disponibles, ainsi que l'intervention d’un travailleur social pour un accompagnement global des familles.

Outre la filière arboricole, tous les chefs d’exploitations, quelle que soit leur filière, qui se trouveraient concernés, sont invités à se signaler auprès de la MSA, qui restera particulièrement attentive à l’accompagnement de chacun.
 
Retrouvez plus d’information sur iledefrance.msa.fr.

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité