Aller au contenu principal

La plateforme Sur le champ ! officiellement inaugurée à Chartres

La plateforme Sur le champ !, portée par la chambre d’Agriculture et le groupe coopératif Scael, a été inaugurée officiellement le 30 septembre à Chartres.

Cette fois ça y est, les producteurs locaux ont désormais un nouvel outil à leur disposion : la plateforme Sur le champ !

Cette interface dédiée à la mise en relation des productions locales et des professionnels de la restauration et de la distribution, portée par la chambre d’Agriculture et le groupe coopératif Scael depuis plus de deux ans, a ouvert ses portes à la fin de l’été et officiellement inaugurée le 30 septembre à Chartres.

Cette petite cérémonie, qui a réuni deux cents personnes, a été l’occasion pour son vice-président et président de la Scael, Éric Brault, de souligner que cette plateforme s’inscrivait dans la dynamique du groupe coopératif.

Puis au président de la structure et de la chambre d’Agriculture, Éric Thirouin, d’expliquer qu’elle avait été soutenue par les collectivités, qu’elle devait répondre au besoin de trouver de la valeur ajoutée pour les agriculteurs et au souhait des citoyens de consommer des produits locaux : « il manquait un maillon pour mettre en relation les gros faiseurs et les producteurs », a-t-il pointé.

Cette plateforme a été montée juridiquement sous la forme d’une SCIC*, composée de cinq collèges — la Chambre, la Scael, les producteurs, les collectivités et les distributeurs — qui assurent sa gouvernance.

Le brasseur Vincent Crosnier c’est exprimé pour les producteurs : « Cet outil me semblait une évidence vu le nombre d’exploitants qui se diversifient », a-t-il pointé. Pour la conseillère départementale, Christelle Minard : « Le conseil départemental a en charge les Ehpad et les collèges. Cette plateforme va faciliter l’introduction de produits locaux dans l’assiette des collègiens ».

S’exprimant à son tour, le vice-président du conseil régional, Harold Huwart, a remercié la Scael d’avoir relever ce défi : « et d’avoir compris que le rôle de la coopération c’était aussi de prendre en main la démarche des circuits courts. L’avenir de l’agriculture restera les circuits longs ou l’exportation, mais il faut avoir conscience que la proximité est indispensable et une des clefs de l’avenir. Cependant, pour que les consommateurs prennent la mesure de la diversité de la production eurélienne, il y encore un vrai travail de communication à faire ».

Hervé Colin

*Société coopérative d’intérêt collectif

Les plus lus

Après une année de disette, les amateurs de moiss-batt-cross peuvent se donner rendez-vous à Amilly dimanche 19 septembre.
La Fête de l'agriculture aura bien lieu cette année
Cette fois c'est sûr, Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a obtenu l'accord de la préfecture pour organiser sa fête, le 19 …
Cette année, Innov-agri revient du 7 au 9 septembre à Outarville (Loiret). L'édition 2018 (photo) avait accueilli 80 000 visiteurs.
Innov-Agri tiendra sa 26e édition du 7 au 9 septembre
La 26e édition du salon en plein air Innov-agri se tiendra à Outarville (Loiret) les 7, 8 et 9 septembre 2021.
Valérie Lacroute.
Valérie Lacroute : « La région portera une politique agricole francilienne ambitieuse »
Valérie Lacroute, vice-présidente en charge de l’Agriculture et l’Alimentation à la Région Île-de-France, répond à nos questions.
Les deux premières séances de chaque atelier des États généraux annuels de l’alimentation 2021 se dérouleront sur une plateforme virtuelle recréant le campus Xavier-Beulin.
L’Open Agrifood fait sa rentrée
En cette rentrée, l’association Open Agrifood propose un programme événementiel chargé avec notamment le retour des États…
Le 5 août, à Prouais. Un agriculteur pionnier, Thierry Maillier (à d.), un responsable régional qui y croit, Frédéric Chopart (au c.) et un agronome en soutien, Didier Renard (à g.), tout est réuni pour lancer la filière sorgho chez NatUp.
NatUp lance une filière sorgho pour le sud de son territoire
Le groupe coopératif NatUp a annoncé le lancement d'une filière sorgho, le 5 août à Prouais. Une opportunité pour les…
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), le 9 septembre 2021. Manon Moignier a pu démarrer son élevage de chèvres et sa ­production de glaces cet été.
À la rencontre de la Chèvre-rit de Manon
À Saint-Nom-la-Bretèche (Yvelines), Manon Moignier s'est lancée dans l'élevage de chèvres avec transformation à la ferme. Elle…
Publicité