Aller au contenu principal

La pluie n'a pas détourné le public de la Fête du safran

La famille De Smet a organisé dimanche sa cinquième Fête du safran et, malgré le temps, les visiteurs ont fait le détour jusqu'à Broué.

En dépit d'une météo plutôt maussade et du contexte sanitaire, les visiteurs n'ont pas boudé la cinquième édition de la Fête du safran, organisée le 25 octobre par la famille De Smet sur leur ferme de Badonville à Broué.

Il est vrai que comme la fête coïncide avec la période de la récolte et du prélèvement des trois stigmates du Crocus sativus qui donnent l'épice, à l'automne, le temps est rarement de la partie.

« Nous avons eu du monde, surtout le matin, souligne Samuel De Smet. Les gens sont toujours curieux de découvrir la safranière. Je suis tout de même surpris de voir autant de monde malgré le contexte. Nous avons obtenu le feu vert de la préfecture il y a trois jours. C'est un peu compliqué en ce moment ».

Quant à la récolte de safran, elle s'est révélée plutôt généreuse cette année, en revanche, du fait de la fermeture des restaurants ou l'annulation des marchés pendant une longue période, les ventes ont été moins bonnes que d'habitude.

Cette fête est aussi l'occasion d'organiser un marché fermier. Il a réuni cette année vingt-sept producteurs euréliens.

Et la plupart se sont montrés satisfaits de leur journée : « Il y a toujours du monde ici. Et compte tenu du temps, beaucoup viennent surtout pour acheter, ils savent ce qu'ils vont trouver », témoigne la productrice des excellentes confitures du Jardin des calotiers, Isabelle Collin.

Même son de cloche auprès d'Adrien Pelletier, qui a vendu la quasi-totalité de son pain au levain paysan, ou de Laure Poirier qui n'avait plus de fromages de chèvre frais à vendre à la tombée de la nuit.

Hervé Colin

 

Les plus lus

Pierre Bot (Archives)
Pierre Bot : « Saclay : pas besoin de tuer la ZPNAF pour tuer l'agriculture »
Agriculteur à Saclay (Essonne), Pierre Bot est président de la commission Nouvelles formes d'agriculture et administrateur de la…
Vincent Michelet montre la graine au stade «	germée 2 cm	» dont raffolent les corbeaux.
Appel aux agriculteurs pour réclamer une indemnisation des dégâts de corvidés
En juin, de nombreux agriculteurs constatent, comme à l'accoutumée, que les corbeaux et autres corvidés ont fait des semis leurs…
La Queue-en-Brie (Val-de-Marne), vendredi 21 mai. À l’occasion du lancement de la carte interactive des producteurs et de leurs points de vente en Île-de-France, les exploitants des Vergers de Champlain ont présenté leur activité, les panneaux sur les cultures de la cueillette, ainsi que le fonctionnement du QR code, qui permet d’obtenir des informations complémentaires.
Lancement d’une carte interactive des producteurs
Une carte interactive recensant les producteurs franciliens et leurs points de vente a été lancée par la chambre d’Agriculture.
Le 13 juin, à Châteaudun. L'irrigation est un sujet important mais les animaux sont indispensables à la réussite de Plus belle la campagne.
Plus belle la campagne apporte l'irrigation à Châteaudun
Jeunes agriculteurs d'Eure-et-Loir a organisé son opération Plus belle la campagne le 13 juin à Châteaudun, autour du thème de l'…
Damien Chardon, exploitant agricole à Chevrainvilliers.
Les Fruits rouges de mon jardin et ses légumes
Depuis plus de vingt ans, Damien Chardon, exploitant agricole à Chevrainvilliers, s’est diversifié dans la production de fruits…
Le château de Cheverny recevra le salon des vins le week-end des 26 et 27 juin.
L'alliance entre le chocolat de Max Vauché et les vins
Le château de Cheverny accueille, pour la seconde édition, le salon des vins les 26 et 27 juin 2021. Toutes les régions de France…
Publicité