Aller au contenu principal

La préfecture de Loir-et-Cher en alerte sur le sujet de l’eau

Le préfet François Pesneau est revenu sur des sujets d’actualité, comme la sécheresse ou les retenues collinaires, lors d’une conférence de presse, le 7 septembre.

À l’occasion de la rentrée, le préfet de Loir-et-Cher, François Pesneau, avait convié la presse mercredi 7 septembre pour évoquer les sujets d’actualité du territoire.

Le premier sujet abordé concerne la sécheresse record de l'été. « Les épisodes de pluie ont été disparates et faibles dans la région avec surtout un manque de pluie de printemps », détaille le préfet. Face à cette situation difficile, des mesures ont été prises par la préfecture, notamment le nouvel arrêté-cadre qui « avait pour but d’anticiper la situation de sécheresse et les mesures à prendre ».

Anticiper la sécheresse

Concernant la sécheresse, la situation « ne s’est pas grandement améliorée, mais nous écouterons avec attention les professionnels comme le monde agricole ou encore la fédération de pêche », souligne le préfet qui poursuit avec une pointe d’ironie : « Même si je peux prendre des mesures pour anticiper, je tiens à rappeler à chacun que le préfet n’a pas le pouvoir de faire pleuvoir ».

Malgré la forte sécheresse qu’a subie le département, le préfet se réjouit que le territoire ait « été épargné par les feux de forêt grâce une très bonne maîtrise dès le départ ». Face à une question concernant l’engrillagement de la Sologne et le risque que cela représente en cas de feu de forêt, le préfet est clair : « En termes d’intervention, l’engrillagement ne cause aucun ralentissement ou de complication particulière pour les secours ».

Un projet de retenue collinaire

Après une question de l’assemblée sur le sujet, le préfet fait un point sur les retenues collinaires : « Depuis que je suis préfet, donc depuis dix-neuf mois, nous avons eu une proposition d’un projet de retenue collinaire pour lequel nous avons donné un avis favorable. Je rappelle que la préfecture est un accompagnateur et en aucun cas nous ne pouvons proposer un projet de retenue collinaire ». Actuellement, en Loir-et-Cher, il existe un projet de retenue collinaire au nord du département avec un volume de 54 000 m³.

Le représentant de l’État stipule qu’il est en faveur des retenues « lorsqu’elles servent pour sécuriser les exploitations agricoles en cas de manque d’eau et non pas pour du sur-rendement ».

« Faire évoluer les pratiques »

Le préfet insiste sur l’importance « de trouver des solutions pour faire évoluer les pratiques, avec d'ici dix à quinze ans une évolution des assolements ». D’ailleurs, la préfecture de Loir-et-Cher travaille conjointement avec la chambre d’Agriculture du département pour favoriser à l’avenir l’installation des jeunes « avec des pratiques de maintenant dont les retenues collinaires font partie car elles sont du bon sens », précise François Pesneau.

En dehors des thèmes agricoles, le préfet dresse un bilan sur divers sujets tels que la santé, l’accueil aux réfugiés ukrainiens, la hausse de l’énergie ou encore la lutte contre les rodéos urbains.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Début janvier, à Saint-Romain-sur-Cher. Durant six semaines, huit personnes ont été formées à la taille de la vigne grâce à une formation organisée par le lycée viticole d'Amboise et financée par Pôle emploi.
La main-d’œuvre de demain se forme à la taille des vignes
Une formation de six semaines à la taille des vignes a eu lieu en Loir-et-Cher du 7 novembre au 6 janvier. Huit personnes en…
À Prunay-sur-Essonne, mercredi 11 janvier. Une soixantaine d'agriculteurs sont venus à la visite proposée par la SN Gâtichanvre.
SN Gâtichanvre : après les promesses, le temps des actes
Alors que les nouvelles machines de l'usine sont arrivées sur site, Gâtichanvre a organisé une visite avec les producteurs et…
Les panneaux photovoltaïques sont installés sur un bâtiment de 1	000 m².
Photovoltaïque : Éric Delorme dresse un premier bilan après deux ans d'exploitation
L'installation de panneaux photovoltaïques continue de séduire les exploitations agricoles, particulièrement avec l'explosion des…
Protéines végétales : l'entreprise Intact s'implante à Baule
Lundi 16 janvier, l'entreprise Intact a présenté à la presse son projet d'implantation à Baule (Loiret). Cette rencontre s’est…
Le 13 décembre, à Orléans (Loiret). Le président du groupe Axéréal, Jean-François Loiseau, s'est félicité des bonnes performances de la campagne 2021-2022.
Exercice 2021-2022 : le groupe Axéréal atteint ses objectifs
Le groupe coopératif Axéréal a tenu son assemblée générale le 13 décembre à Orléans (Loiret) et a annoncé des résultats à la …
À Yèvre-le-Châtel, les époux Douillet vous attendent dans leur boutique Yèvre miel.
Une année record pour Yèvre miel
Installé depuis 2006, d’abord à Engenville puis à Yèvre-le-Châtel (Loiret), Nicolas Douillet possède près de 600 ruches. Il…
Publicité