Aller au contenu principal

La préfecture de Loir-et-Cher en alerte sur le sujet de l’eau

Le préfet François Pesneau est revenu sur des sujets d’actualité, comme la sécheresse ou les retenues collinaires, lors d’une conférence de presse, le 7 septembre.

À l’occasion de la rentrée, le préfet de Loir-et-Cher, François Pesneau, avait convié la presse mercredi 7 septembre pour évoquer les sujets d’actualité du territoire.

Le premier sujet abordé concerne la sécheresse record de l'été. « Les épisodes de pluie ont été disparates et faibles dans la région avec surtout un manque de pluie de printemps », détaille le préfet. Face à cette situation difficile, des mesures ont été prises par la préfecture, notamment le nouvel arrêté-cadre qui « avait pour but d’anticiper la situation de sécheresse et les mesures à prendre ».

Anticiper la sécheresse

Concernant la sécheresse, la situation « ne s’est pas grandement améliorée, mais nous écouterons avec attention les professionnels comme le monde agricole ou encore la fédération de pêche », souligne le préfet qui poursuit avec une pointe d’ironie : « Même si je peux prendre des mesures pour anticiper, je tiens à rappeler à chacun que le préfet n’a pas le pouvoir de faire pleuvoir ».

Malgré la forte sécheresse qu’a subie le département, le préfet se réjouit que le territoire ait « été épargné par les feux de forêt grâce une très bonne maîtrise dès le départ ». Face à une question concernant l’engrillagement de la Sologne et le risque que cela représente en cas de feu de forêt, le préfet est clair : « En termes d’intervention, l’engrillagement ne cause aucun ralentissement ou de complication particulière pour les secours ».

Un projet de retenue collinaire

Après une question de l’assemblée sur le sujet, le préfet fait un point sur les retenues collinaires : « Depuis que je suis préfet, donc depuis dix-neuf mois, nous avons eu une proposition d’un projet de retenue collinaire pour lequel nous avons donné un avis favorable. Je rappelle que la préfecture est un accompagnateur et en aucun cas nous ne pouvons proposer un projet de retenue collinaire ». Actuellement, en Loir-et-Cher, il existe un projet de retenue collinaire au nord du département avec un volume de 54 000 m³.

Le représentant de l’État stipule qu’il est en faveur des retenues « lorsqu’elles servent pour sécuriser les exploitations agricoles en cas de manque d’eau et non pas pour du sur-rendement ».

« Faire évoluer les pratiques »

Le préfet insiste sur l’importance « de trouver des solutions pour faire évoluer les pratiques, avec d'ici dix à quinze ans une évolution des assolements ». D’ailleurs, la préfecture de Loir-et-Cher travaille conjointement avec la chambre d’Agriculture du département pour favoriser à l’avenir l’installation des jeunes « avec des pratiques de maintenant dont les retenues collinaires font partie car elles sont du bon sens », précise François Pesneau.

En dehors des thèmes agricoles, le préfet dresse un bilan sur divers sujets tels que la santé, l’accueil aux réfugiés ukrainiens, la hausse de l’énergie ou encore la lutte contre les rodéos urbains.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Terres de Jim, c'est ce week-end à Outarville
Les membres de Jeunes agriculteurs du Loiret et d’Eure-et-Loir se sont unis pour organiser la 8e édition des Terres de Jim, un…
Le 28 juillet, à Theuville. Avec ses 300 poteaux de sept mètres de haut, la houblonnière de Rodolphe et Séverine Pichard se voit de loin. La première récolte est en cours.
En Eure-et-Loir, du houblon bio produit par la ferme de Louasville
Une plantation de houblon est apparue l'automne dernier sur la ferme de Séverine et Rodolphe Pichard à Theuville. La première…
Le 14 septembre, à Viabon. Solenne Thevenet cultive une douzaine d'hectares de courges pour en commercialiser les graines sous la marque Valconie.
Valconie : la petite graine de courge qui monte, qui monte…
Solenne et Rémi Thevenet se sont lancés dans la production de graines de courge à Viabon et ont créé la marque Valconie. Leur…
L'événement s'est terminé avec la remise des prix des différentes compétitions	: moiss-batt-cross, traîne-cul et labour.
105 000 visiteurs aux Terres de Jim en Beauce
Retour en images sur la plus grande fête agricole d'Europe qui s'est tenue cette année dans le Loiret.
À seulement 20 ans, Léa Perthuis a repris l'hiver dernier l'ancien centre équestre Adamo Walti Stable situé à Étréchy (Essonne), qu'elle a renommé Twila Ranch.
Léa Perthuis, 20 ans, à la tête d'un centre équestre
À seulement 20 ans, Léa Perthuis s'est retrouvée propulsée l'hiver dernier à la direction du centre équestre Twila Ranch à…
Les bénévoles JA se sont relayés sur le terrain toute la semaine.
Festival de la terre d'Île-de-France : rendez-vous ce week-end à Saclay !
Le Festival de la terre d'Île-de-France se tiendra ces samedi 10 et dimanche 11 septembre à Saclay (Essonne). L'heure est aux…
Publicité