Aller au contenu principal

La profession demande un soutien exceptionnel après la grêle

Suite aux orages de grêle exceptionnels de la Pentecôte, la chambre d’Agriculture, la FDSEA et JA Ile-de-France demandent la mise en place d’un dispositif de soutien exceptionnel.

Début juin, des dizaines de producteurs franciliens ont été sinistrés par un violent épisode de grêle.
Début juin, des dizaines de producteurs franciliens ont été sinistrés par un violent épisode de grêle.

Après les épisodes de grêle du week-end de Pentecôte les 8 et 9 juin, la chambre d’Agriculture, la FDSEA et JA Ile-de-France ont lancé une enquête de recensement des dégâts, un préalable indispensable pour estimer l’ampleur du sinistre et solliciter d’éventuels soutiens publics. Les retours ont permis de repérer une soixantaine d’exploitations de grandes cultures, dont la quasi-totalité est assurée contre le risque grêle, et autant de spécialisés sévèrement touchés et en très grande majorité non assurés en raison du coût élevé ou de l’absence d’offre des assureurs, comme en maraîchage. 

Les organisations professionnelles agricoles ont également été à l’initiative de deux visites de terrain destinées à sensibiliser les partenaires du monde agricole et l’administration, à Aubergenville en présence du préfet des Yvelines le 13 juin, et à Fontenay-les-Briis en présence du préfet de l’Essonne le 18 juin. Le 20 juin, elles étaient présentes en préfecture de région pour rendre compte de la gravité de la situation et demander des mesures d’urgence. La mobilisation professionnelle a ainsi permis la mise en place d’un guichet unique dans les directions départementales des Territoires, afin de faciliter les démarches des exploitations sinistrées (modification d’assolement, MSA, dégrèvement TFNB, etc.). Les organismes bancaires et la MSA s’étaient alors engagés à traiter chaque cas individuellement pour soulager la trésorerie et accompagner la reprise d’activité. En revanche, la profession marque son insatisfaction devant l’insuffisance des mesures de soutien proposées par l’État et les collectivités locales à ce jour.

Face à l’importance des dommages occasionnés par cet événement climatique exceptionnel, et après analyse des différentes pistes d’indemnisation envisageables, la chambre d’Agriculture, la FDSEA et JA Ile-de-France s’adressent cette semaine par courrier aux présidents des conseils généraux de l’Essonne, des Yvelines et du Val-d’Oise. Ils sollicitent la mise en place d’un dispositif de soutien exceptionnel, à l’image de la réponse apportée en 2011 suite à un épisode de sécheresse printanière marquée. Il s’agit en premier lieu d’une mesure conjoncturelle qui permettrait d’octroyer un aide forfaitaire aux exploitations sinistrées, dans la limite du plafond règlementaire de 15 000 € sur trois exercices fiscaux. Et en second lieu, d’une mesure structurelle sous la forme d’une incitation forfaitaire à l’assurance grêle en arboriculture, horticulture et pépinière, à hauteur d’environ 15 % de la garantie de base. Le conseil régional prévoit quant à lui une mobilisation du dispositif Prim’heur et l’activation d’un fonds de garantie, afin d’accompagner les projets de réinvestissement.

E. Simon/CAIF

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité