Aller au contenu principal

La rentrée politique du Département de Seine-et-Marne

Le président du Département, Jean-François Parigi, fait le point, le 15 septembre, sur les chantiers prioritaires de cette rentrée 2022.

Entouré de ses vice-présidents, le président du Département de Seine-et-Marne, Jean-François Parigi, a présenté à la presse, jeudi 15 septembre à l’occasion de cette rentrée politique, les grands chantiers prioritaires lancés par l’exécutif départemental dans des domaines aussi variés que les routes, la solidarité, la sécurité, la jeunesse, le sport, l’aide aux communes et intercommunalités… dans un département qui gagne 10 000 à 14 000 habitants chaque année.

« La stratégie financière de l’exécutif départemental demeure claire et résolument tournée vers l’investissement massif en faveur du territoire et des Seine-et-Marnais, tout en conservant un pilotage étroit des dépenses de fonctionnement », a souligné Jean-François Parigi qui met en avant la bonne situation financière de la collectivité.

Parmi les sujets abordés, le travail mené par le Département pour récupérer dans son giron deux axes de circulation stratégiques, les nationales 4 et 36, a été développé. Dans le même temps, après le partenariat avec APRR (Autoroutes Paris-Rhin-Rhône), la signalétique touristique va être revue sur l’ensemble du département.

Concernant la plateforme d’alimentation des collèges : « Elle montre notre volonté de travailler avec les maraîchers et plus globalement avec les agriculteurs ». L’exécutif départemental a d’ailleurs été présent ces dernières années auprès des agriculteurs à travers une politique d’accompagnement à la suite des aléas climatiques.

Accompagnement des collectivités, mission sur les métiers en tension (dont ceux de l’agriculture) en lien avec le RSA (Revenu de solidarité active), JO 2024, sobriété énergétique (diminution de la température dans tous les bâtiments), même si l’achat de gaz avait été anticipé pour 2023, ont été abordés.

Le passage du Tour de France féminin en Seine-et-Marne ayant rencontré le succès, une réflexion est en cours pour l’arrivée d’une étape du Paris-Nice.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Dès le redémarrage de l'usine, l'entreprise proposera de multiples produits issus de la transformation du chanvre.
Prête pour un redémarrage au printemps, Gâtichanvre cherche des producteurs
Reprise à l'été 2021 par un agriculteur et entrepreneur eurélien, l'entreprise essonnienne Gâtichanvre devrait redémarrer d'ici…
Le 25 octobre, à Ouarville. Pour Alexandre Besnard, les débuts ont été difficiles mais la fin de saison ouvre de belles perspectives à La Tomate des frères Besnard.
La Tomate des frères Besnard est bien lancée
Pour faire le bilan de la première saison d'activité de La Tomate des frères Besnard, nous rencontrons Alexandre Besnard le 25 …
Sécheresse et chaleur ont engendré une baisse de la production d'oignons en Beauce. Sans irrigation, la situation aurait été catastrophique.
Oignons : des rendements en retrait mais l'irrigation sauve la récolte en Beauce
Pour faire le point sur la campagne oignons qui s'est achevée début octobre, nous rencontrons le président-directeur général de…
À Cergy (Val-d'Oise), lundi 28 novembre. De gauche à droite, Vincent Hornet, Audrey Chantepie et Florian Léchaudé décrivent leur quotidien difficile.
Les producteurs de la plaine maraîchère de Cergy en plein désarroi
Le long de l'Oise, la plaine maraîchère de Cergy (Val-d'Oise) compte huit producteurs qui exploitent environ 80 hectares. Depuis…
Afin d'offrir un abri à la faune sauvage, Philippine Allard a planté du Sinapis arvensis (moutarde des champs) en bout de champ.
Philippine Allard, cheffe d'exploitation
Agricultrice à Charsonville (Loiret), Philippine Allard veut valoriser la place de la femme dans les exploitations céréalières.
Le broyage de la paille est plus fin qu'avec les broyeurs montés originellement.
Redekop : mieux répartir les pailles et broyer plus fin
Dans notre nouveau dossier Moissonneuses-batteuses, nous proposons un focus (avec vidéo) sur le broyeur du constructeur canadien…
Publicité