Aller au contenu principal

Contractualisation
La société PMA 28 cherche agriculteurs bio dans la région

La société PMA 28 recherche des exploitants en agriculture biologique pour cultiver des plantes oléagineuses dans la région.

Le souhait des consommateurs pour des produits issus de l'agriculture biologique est en constante progression, en particulier quand il s'agit de plantes destinées à la fabrication de produits pharmaceutiques ou cosmétiques.

La société PMA 28, fondée par Jean-Raymond Vanier, est spécialisée depuis de longues années dans la production, le négoce et la transformation de ces plantes et voit cette demande en bio exploser…

Pour y répondre, elle cherche des surfaces pour produire cinq espèces oléagineuses en bio : deux cents hectares de chanvre, une cinquantaine en tournesol, autant de chardon-Marie, dix de lin de printemps et vingt de carthame.

Au sujet de cette dernière, le responsable agronomique de la société, Rémi Damas, précise : « Cette plante n'est pas très connue dans le secteur. À ma connaissance, il n'y a qu'un producteur en Eure-et-Loir. Elle est assez simple à cultiver. Le semis a lieu au 15 avril, au semoir de précision. Ensuite, la plante couvre le sol en trois à quatre semaines et il n'y a plus grand-chose à faire. Même si elle peut être utile, l'irrigation n'est pas nécessaire. Et c'est assez facile en bio, il n'y a pas de parasites », précise-t-il.

Pour le chardon-Marie, qui peut susciter quelques craintes chez certains producteurs, PMA 28 propose des contrats pluriannuels, jusqu'à cinq ans, car la plante peut rester plusieurs années de suite sur la même parcelle afin d'éviter les soucis de salissement.

Pour ces cultures, la société eurélienne cherche des producteurs installés dans un secteur qui s'étend de Nogent-le-Rotrou à Montargis (Loiret) sur l'axe est-ouest et de Chartres au nord de la Loire sur l'axe nord-sud.

Elle propose des contrats sur la surface plus que sur la quantité et achète toute la production.

Avec Rémi Damas, PMA 28 assure également le suivi agronomique et peut également assurer une prestation de récolte si besoin.

La société PMA 28 développe également un projet d'huilerie, Les huileries de Beauce, qu'elle souhaite implanter à Châteaudun (Eure-et-Loir).

« Elle devrait être opérationnelle en juin ou à la rentrée de septembre, précise Jean-Raymond Vanier. L'objectif est d'écraser des graines de la région pour produire des huiles bio principalement pour le marché alimentaire. Nous voudrions contractualiser avec des agriculteurs déjà en bio, ou sensibiliser à la conversion, les agriculteurs installés sur les trois aires d'alimentation de captage de Châteaudun, Saint-Denis-les-Ponts et Bonneval.»

Il poursuit : « Nous avons d'ailleurs pris un engagement avec l'État pour l'amélioration de la qualité des eaux de surface. Nous allons organiser une réunion pour sensibiliser les agriculteurs de ces secteurs. Notre objectif est d'aller vers plusieurs centaines d'hectares. C'est un projet qui a du sens ».

 

Photo : Le 15 janvier, à Varize (Eure-et-Loir). La société PMA  28, dirigée par Jean-Raymond Vanier (à g.), cherche des producteurs bio, pour des cultures oléagineuses qui seront suivies par son responsable agronomique, Rémi Damas.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

À Paris, vendredi 3 mars. La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, a détaillé une série de mesures en faveur du monde agricole.
Carbone, betteraves, stockage de l'eau… la Région Île-de-France s'engage
La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, a profité du Salon de l'agriculture pour annoncer une nouvelle série…
Le 21 février, à Estrées-Saint-Denis (Oise). Le semencier Deleplanque a choisi d'élever lui-même, sous serre, ses pucerons porteurs des trois virus de la jaunisse.
Betteraves Deleplanque : ces nouvelles variétés qui permettent d'espérer
Alors que la filière betteravière est en plein chaos en raison de l'arrêt des néonicotinoïdes, le semencier yvelinois Deleplanque…
Nappes de Beauce : les coefficients sont fixés
La Commission locale de l'eau du Sage Nappe de Beauce a fixé les coefficients pour les nappes de Beauce centrale et blésoise.
Le 21 mars, à Chartres. Le président de l'association des Irrigants d'Eure-et-Loir, Marc Langé, a présidé une assemblée générale très dense.
La gestion de l'eau au centre des travaux de l'AG de l'AIEL
L'Association des irrigants d'Eure-et-Loir (AIEL) a tenu son assemblée générale mardi 21 mars à Chartres, sur la thématique de la…
Joffray Challine, spécialiste pommes de terre chez Ghestem Agri et agriculteur sur 200 hectares, présente l'AVR Spirit 7200 avec un cadre ACC.
AVR Spirit ACC : une arracheuse sans diabolos pour gérer la profondeur
La gamme des arracheuses déportées deux rangs de la marque AVR s'élargit avec l’arrivée de la Spirit 7200. Elle dispose d'un…
La FNSEA tient son 77e congrès du 28 au 30 mars à Angers (Maine-et-Loire). Le dernier pour la présidente Christiane Lambert..
Les délégations locales au congrès de la FNSEA
La FNSEA tient son congrès annuel à Angers (Maine-et-Loire) du 28 au 30 mars.
Publicité