Aller au contenu principal

Contractualisation
La société PMA 28 cherche agriculteurs bio dans la région

La société PMA 28 recherche des exploitants en agriculture biologique pour cultiver des plantes oléagineuses dans la région.

Le souhait des consommateurs pour des produits issus de l'agriculture biologique est en constante progression, en particulier quand il s'agit de plantes destinées à la fabrication de produits pharmaceutiques ou cosmétiques.

La société PMA 28, fondée par Jean-Raymond Vanier, est spécialisée depuis de longues années dans la production, le négoce et la transformation de ces plantes et voit cette demande en bio exploser…

Pour y répondre, elle cherche des surfaces pour produire cinq espèces oléagineuses en bio : deux cents hectares de chanvre, une cinquantaine en tournesol, autant de chardon-Marie, dix de lin de printemps et vingt de carthame.

Au sujet de cette dernière, le responsable agronomique de la société, Rémi Damas, précise : « Cette plante n'est pas très connue dans le secteur. À ma connaissance, il n'y a qu'un producteur en Eure-et-Loir. Elle est assez simple à cultiver. Le semis a lieu au 15 avril, au semoir de précision. Ensuite, la plante couvre le sol en trois à quatre semaines et il n'y a plus grand-chose à faire. Même si elle peut être utile, l'irrigation n'est pas nécessaire. Et c'est assez facile en bio, il n'y a pas de parasites », précise-t-il.

Pour le chardon-Marie, qui peut susciter quelques craintes chez certains producteurs, PMA 28 propose des contrats pluriannuels, jusqu'à cinq ans, car la plante peut rester plusieurs années de suite sur la même parcelle afin d'éviter les soucis de salissement.

Pour ces cultures, la société eurélienne cherche des producteurs installés dans un secteur qui s'étend de Nogent-le-Rotrou à Montargis (Loiret) sur l'axe est-ouest et de Chartres au nord de la Loire sur l'axe nord-sud.

Elle propose des contrats sur la surface plus que sur la quantité et achète toute la production.

Avec Rémi Damas, PMA 28 assure également le suivi agronomique et peut également assurer une prestation de récolte si besoin.

La société PMA 28 développe également un projet d'huilerie, Les huileries de Beauce, qu'elle souhaite implanter à Châteaudun (Eure-et-Loir).

« Elle devrait être opérationnelle en juin ou à la rentrée de septembre, précise Jean-Raymond Vanier. L'objectif est d'écraser des graines de la région pour produire des huiles bio principalement pour le marché alimentaire. Nous voudrions contractualiser avec des agriculteurs déjà en bio, ou sensibiliser à la conversion, les agriculteurs installés sur les trois aires d'alimentation de captage de Châteaudun, Saint-Denis-les-Ponts et Bonneval.»

Il poursuit : « Nous avons d'ailleurs pris un engagement avec l'État pour l'amélioration de la qualité des eaux de surface. Nous allons organiser une réunion pour sensibiliser les agriculteurs de ces secteurs. Notre objectif est d'aller vers plusieurs centaines d'hectares. C'est un projet qui a du sens ».

 

Photo : Le 15 janvier, à Varize (Eure-et-Loir). La société PMA  28, dirigée par Jean-Raymond Vanier (à g.), cherche des producteurs bio, pour des cultures oléagineuses qui seront suivies par son responsable agronomique, Rémi Damas.

Les plus lus

Joffrey Mulon.
Joffrey Mulon, compagnon du goût
Joffrey Mulon est artisan boucher-charcutier-traiteur à Sully-sur-Loire (Loiret). Sélectionné parmi les meilleurs artisans de…
Temps de pauses
Avec son projet photographique Identité paysanne, l’artiste Pauline Weber pose un regard touchant sur son père et l’attachement…
La vente du domaine de Grignon est reportée au 31 décembre.
Grignon : coup d'arrêt pour la vente du domaine
L'État a reporté la signature du compromis de vente du domaine au 31 décembre.
Les bottes de haricots sont pleines.
150 tonnes de haricots refusées à cause du datura
Emmanuel Calers, installé à Souvigny-en-Sologne, s'est vu refuser la totalité de sa production de haricots en raison de présence…
À 28 ans, Pierre Carvalho lance l'application Lioca pour promouvoir le « mieux manger ».
Lioca : une plateforme de vente pour valoriser le local
Début septembre, Pierre Carvalho a lancé la plateforme Lioca afin de proposer aux Orléanais des produits locaux et, pour la…
Le 27 septembre à Pussay (Essonne). Valérie Lacroute a débuté sa journée de visite chez le Jeune agriculteur Victor Rabier dans son exploitation de grandes cultures.
Valérie Lacroute sur les terres ouest franciliennes
La nouvelle vice-présidente de la Région Île-de-France en charge de l'agriculture, Valérie Lacroute, a effectué une première…
Publicité