Aller au contenu principal

L’Afdi Ile-de-France et le projets de puits au Kassa (Sénégal)

Depuis quelques années, l’Afdi Ile-de-France œuvre au Sénégal à la création de puits et plus globalement à l’organisation des paysans et au développement de la production agricole.

Vindoye (Sénégal), ce puits va permettre d’installer une chèvrerie de cinquante têtes avec un bouc améliorateur… Les femmes sont aussi très satisfaites de pouvoir faire la lessive sur place.
Vindoye (Sénégal), ce puits va permettre d’installer une chèvrerie de cinquante têtes avec un bouc améliorateur… Les femmes sont aussi très satisfaites de pouvoir faire la lessive sur place.

Le Kassa est une zone excentrée à l’extrémité sud-ouest du Sénégal à la frontière de la Guinée-Bissau, extrêmement morcelée par des bras du fleuve Casamance dont c’est l’estuaire. La pluviométrie est abondante : environ 1400 m/m par an.

Dans les parties basses prédomine la culture du riz très ancienne, ailleurs se cultivent l’arachide, le maïs, le maraîchage et l’arboriculture (anacardiers, orangers, bananiers).

L’élevage y a aussi une place importante : porcs, bovins, ovins et caprins, volailles, mais point de chevaux en raisons de la trypanosomiase.

Le pays est majoritairement d’ethnie diola très diversifiée, mais d’autres cohabitent - peulhs, sérères, ainsi que différentes religions.

Le pays a été déchiré pendant de longues années par une guerre d’indépendance dont l’épicentre était à Oussouye, ce qui a eu pour conséquence l’isolement des populations, des destructions et un retard de développement.

L’Afdi Ile-de-France est intervenue dans cette région du Sénégal à la demande de jeunes du village de Diakène-Ouolof (pays de Kassa).

Dans un premier temps, elle a installé trois puits tout en poursuivant une réflexion commune sur un projet de développement régional et d’organisation des producteurs.

Ainsi a été créée en 2013 l’Association pour le développement agricole du département de Oussouye, lequel compte environ 50 000 habitants.

Vingt mille agriculteurs/éleveurs sont concernés directement par les programmes définis en assemblée générale.

Si l’eau est indispensable à la vie et à la production alimentaire, l’installation de puits est aussi un « prétexte » pour aborder les solutions aux problèmes de développement afin de satisfaire les besoins des populations en matière de santé et d’éducation.

Par ailleurs, des formations sur la santé animale sont organisées chaque année pour des groupes de vingt personnes, accompagnées d’un suivi sanitaire des troupeaux (vaccination de tous les animaux).

Pour plus d’efficacité et une veille sanitaire, l’Afdi Ile-de-France met aussi en place, avec le concours du vétérinaire, une formation d’assistants vétérinaires qui seront en charge des petites interventions et vaccinations, et de la distribution des médicaments de base, ce qui permettra de créer des emplois.

Enfin, l’Afdi Ile-de-France sert aussi d’intermédiaire avec toutes les structures pouvant apporter un concours à la bonne fin de tous ces programmes : micro-finance, école rurale pour la formation agricole, collèges, recherches de fournisseurs...

Ces actions sont bien perçues et appuyées, y compris par les autorités traditionnelles.

Pierre Charbonnier (Afdi Ile-de-France)

Les plus lus

En Seine-et-Marne, le coup d'envoi de la moisson 2021 a été donné début juillet. Cette récolte, débutée tardivement, se déroule par intermittence en raison des nombreux épisodes pluvieux qui surviennent régulièrement depuis deux semaines.
En Île-de-France, la moisson tarde à s'enclencher
Manque d'ensoleillement, excès d'eau…, la moisson francilienne tarde à débuter. Les toutes premières récoltes ont eu lieu la…
Banderole "Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles" au bord d'une jachère fleurie en Seine-et-Marne..
« Grâce aux agriculteurs, des fleurs pour nos abeilles »
Des exploitants agricoles de Seine-et-Marne affichent des banderoles près de leurs jachères fleuries.
Lorsqu'elle est pleine, la ­moissonneuse-batteuse peut peser jusqu'à 30 tonnes : la désembourber s'avère alors très compliqué.
Moissons : les agriculteurs s’embourbent dans le retard
Dans le Loiret, les premiers agriculteurs ont timidement commencé à récolter la semaine dernière mais la météo pluvieuse ne…
Le 22 juillet, à Saulnières. Maxime Vecten est ravi de sa toute nouvelle ­moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250.
La récolte avec une géante : l'Axial Flow 9250 de Case IH
La société Duret vient de livrer une moissonneuse-batteuse Case IH Axial Flow 9250. Petit tour aux côtés de son heureux…
Les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume qui lie pompiers et agriculteurs.
Feux de chaume : agriculteurs et pompiers main dans la main
À l'aube de la moisson 2021, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise sont désormais dotés d'une convention Feux de chaume signée…
Alexandre Pelé est le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves Centre-Val de Loire.
Quelles perspectives d’avenir pour la filière betteravière ?
Après l’annonce de Cristal Union d’un prix de la betterave à 30 euros/tonne, Alexandre Pelé, président de la Confédération…
Publicité