Aller au contenu principal

Conférence
L’agriculture change : comment adapter la gestion du revenu de l’exploitation agricole ?

Conférence bisannuelle du Crédit agricole Centre Loire le 28 novembre à Bourges

© L'Information agricole du Cher

Tous les deux ans le Crédit Agricole Centre Loire organise à Bourges une conférence d’envergure sur l’évolution du métier d’agriculteur. La dernière avait lieu en février 2011 sur le thème de l’agriculture au coeur de la société, celle du 28 novembre portera sur la nécessité d’un changement en agriculture face au monde qui évolue de plus en plus rapidement.

La conférence se déroulera en trois temps. Bernard Valluis Président du syndicat de la meunerie française fera une analyse des marchés mondiaux relatifs aux matières premières avant de laisser la place à une table ronde sur la sécurisation d’un revenu face à la volatilité des cours. Cinq spécialistes, Jacques Mathieu, Directeur Général de l’Institut Arvalis, Willy Brette, Vice-Président de Mac Donald’s France, José Santucci, Directeur Général au Crédit Agricole, Michel Portier, Directeur Général d’Agritel et Jean-Jacques Hervé, spécialiste des pays de la Mer Noire apporteront des éléments de réflexion aux agriculteurs. Enfin un grand témoin, Christophe Praud, Président national du Centre des Jeunes Dirigeants, livrera son analyse du rôle déterminant d’un chef d’entreprise qui est aussi gestionnaire de risque et acteur de la performance de son activité.

François Thibault, Président du Crédit agricole Centre Loire et Roger Courtinat, Responsable de l’Agriculture, répondent à nos questions en vue de cette conférence à but pédagogique.

 

IAC : « Dans quel cadre avez-vous choisi le thème de votre conférence que l’on peut résumer ainsi « comment sécuriser le revenu pour un agriculteur ? »

François Thibault : « Le métier se complexifie, l’agriculteur est aujourd’hui chef d’exploitation à l’image d’un chef d’entreprise qui fait vivre l’économie, il doit produire de manière compétitive tout en maîtrisant la vente de sa production. La notion de risque apparaît maintenant à tous les niveaux, aux risques climatiques intégrés depuis toujours s’ajoutent les risques sur les prix de marchés. Aujourd’hui, les agriculteurs sont encore mal préparés à la gestion de la volatilité des prix. En effet, les cours sont devenus très variables depuis 2006-2007 et le resteront dans le contexte structurel actuel. L’offre et la demande fluctuent sans cesse au vu des évènements climatiques, économiques et politiques à l’échelle de la planète. Cette volatilité des cours des matières premières n’est pas sans impact sur le coût des intrants et sur le prix des produits finis. Donc sécuriser le revenu est une question d’actualité récurrente. Il s’agit, pour l’agriculteur, d’optimiser en permanence le couple rentabilité sécurité, en combinant la mise en œuvre des outils spécifiques tout en assurant la pérennité de son exploitation».

IAC : « Les cinq intervenants lors de la table ronde apporteront plus des outils de réflexion que des recettes toutes faites à appliquer dans chaque exploitation agricole»

Roger Courtinat : « Des leviers peuvent fonctionner dans différents domaines : optimiser son système de production avec de nouvelles techniques culturales, de nouvelles variétés, une gestion innovante des facteurs de production,  c’est ce que développera le Directeur Général d’Arvalis. Le Vice-Président des achats de chez MacDonald’s France travaille en contractualisation avec l’amont ; ce chef d’entreprise a besoin d’un approvisionnement continu en produits de qualité, il témoignera aussi sur la manière dont il doit stabiliser sa chaine de valeur et assurer le revenu de son entreprise. Le Directeur au Crédit Agricole parlera de la nécessité de se doter d’amortisseurs de crise au sein de l’exploitation, des outils assurantiels et financiers, le Directeur d’Agritel expliquera ce qu’est le marché à terme et en quoi cet outil de gestion propose une couverture du risque prix, tant pour les producteurs que pour les acheteurs de produits agricoles. Un cinquième intervenant donnera un autre discours, avec une vision plus mondiale, un peu provocateur peut-être, en analysant ce qui se passe actuellement sur les pays de l’Est et de la Mer Noire. Ces pays compétiteurs sur nos propres marchés à l’export et qui disposent d’un potentiel de production et de transformation en cours de déploiement.

IAC : « Pourquoi avez-vous invité le Président national du Centre des Jeunes Dirigeants, quel regard peut-il apporter sur l’agriculture ?»

François Thibault : « La combinaison des approches détaillées par les intervenants de la table ronde pour sécuriser le revenu devrait apporter des réponses aux questions des agriculteurs qui assisteront à la conférence. A la suite de cette table ronde, il était intéressant qu’un témoin éloigné de l’agriculture apporte aussi ses idées quant à la gestion d’une entreprise dans sa globalité. Le Président national du Centre des Jeunes Dirigeants était donc la personne indiquée, il dira à l’assemblée comment dans le monde de l’entreprise on appréhende le risque, comment on se met en mode de performance et de conquête. L’exploitation agricole peut s’identifier à toute entreprise car au-delà du projet économique, il y a la stratégie de développement de l’entreprise et la place de l’homme. Ce « grand témoin » n’apportera pas de recettes miracles car ce sera ensuite à chaque chef d’exploitation agricole d’adopter une solution qui correspond à ses propres objectifs et à son propre environnement. «

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Horizons

Les plus lus

Case IH : la qualité de récolte à tous les niveaux
La 7250 de Case IH est le modèle du constructeur le plus représenté dans la Marne. Cette moissonneuse, nouvelle génération d’…
Les colzas détruits par la grêle à la suite de l'orage du samedi 4 juin 2022.
Grêle : des centaines d'hectares détruits
Marieke et Dominique, David, Christophe, Nicolas… Pour une vingtaine d'exploitants du sud des Yvelines, la journée du samedi 4 …
En mai 2022 à Villeroy. La famille Codron dans la serre de fraises.
Saveurs fruitées à la Fraiseraie de l’étang
Depuis quatre ans, la famille Codron, à Villeroy, s’est diversifiée dans la production de fraises, et plus récemment de…
En fin de rencontre, les ministres sont repartis avec des fraises de ­l'exploitation Les Marais.
Sécheresse : trois ministres en déplacement dans le Loiret
La Première ministre, la ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ainsi que le ministre de l'…
L'Ideal 7 bénéficie d'une largeur de 3,50 m au transport même équipée de pneus de 800.
Fendt Ideal 7 : une moissonneuse "qui tient ses promesses"
« Plus de puissance, plus de débit, plus de confort », ce sont les mots de Fendt pour définir la gamme Ideal, lancée en 2017.…
Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, revient sur la saison de fraises vécue par la coopérative qui regroupe vingt-trois exploitants.
Les fortes chaleurs ennemies des fraises
Rencontre avec Franck Guilloteau, président du Cadran de Sologne, coopérative qui rassemble 23 exploitants à Fontaines-en-Sologne…
Publicité